Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Chambre commerce et d’industrie: Koulikoro a son nouveau siège

Le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA, et le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf BATHILY, ont coupé le ruban d’inauguration du nouveau siège de la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Koulikoro. Bâti sur une superficie de plus de 1 025 m2, le joyau a été entièrement financé à hauteur de plus de 400 millions de FCFA sur fonds propre du Directoire de la CCIM.

chambre commerce industrie mali ccim

Près d’une dizaine membres du Gouvernement ; des présidents des Chambres consulaires ; les présidents des Délégations régionales de la CCIM ; les autorités administratives et politiques ; ainsi que des notabilités de la région de Koulikoro ont été les témoins de cette inauguration couplée à la conférence des cadres des acteurs du secteur privé. Le tout était placé sous l’égide du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA.
M. MAIGA a, dans un premier temps, inauguré le siège avant d’y présider la conférence des cadres des acteurs du secteur privé.
Réalisé sur une superficie de 1 025 m2, le nouveau siège a été financé sur fonds propre de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali à hauteur de 400 millions de FCFA.
Ce joyau qui s’inscrit dans le cadre de l’amélioration du cadre de travail des acteurs du secteur privé comporte 14 bureaux ; une grande salle de 300 places ; des toilettes, etc. Son architecture est inspirée de la Chambre de commerce et d’industrie de Bamako pour une identité visuelle.
Selon le maire de la commune urbaine de Koulikoro, à ne point douter, ce cadre, en plus d’embellir la ville de Koulikoro, est idéal pour le travail des acteurs dont les salles pourraient abriter les séminaires et autres rencontres de la CCIM. Il a aussi saisi l’opportunité pour informer l’assistance de la construction d’un grand marché digne du nom pour la région de Koulikoro dans l’optique d’offrir un cadre convivial aux commerçants.
Quant au président de la CICM, Youssouf BATHILY, il s’est réjoui de la forte présence des membres du Gouvernement à cette cérémonie qui dénote de l’attention qu’ils accordent au secteur privé.
Il a aussi indiqué que la CCIM a inscrit son action dans la vision du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA consistant à réserver une place importante à la réalisation des infrastructures.
« La Chambre de commerce et d’industrie a aussi, conformément à la vision du Chef de l’Etat, inscrit dans son Plan d’action de mandature 2015-2020 la réalisation d’infrastructures parmi lesquelles les équipements marchands occupent une place de choix pour soulager nos opérateurs économiques dont plusieurs ont été déguerpis pour libérer les voies publiques », a-t-il développé.

Les actions de la CICM en faveur des déguerpis
Conformément à cette vision, a-t-il signalé que son bureau a décidé de doter chaque Délégation régionale d’un siège pour faire à la fois la fierté de la région et des opérateurs économiques. Ainsi, à l’instar du siège de Koulikoro, dès demain, samedi, ils inaugureront également le siège de la région de Kayes.
M. BATHILY a confirmé le démarrage des travaux de construction des sièges de Ségou, de Tombouctou et de Gao.
En plus de la construction des sièges, le président Youssouf BATHILY a également souligné que son bureau est très sensible à la situation des déguerpis de l’opération de libération de la voie publique et de rappeler les actions qui sont en cours pour ceux-ci.
« Les marchés modernes sont en cours de construction à Darsalam et à Sibiribougou respectivement en CIII et IV du District de Bamako, dont l’inauguration est prévue en septembre pour accueillir les déguerpis. Toujours dans le cadre du recasement des déguerpis, la Chambre a identifié, avec la mairie de la Commune III, 3 autres sites dont 2 à Darsalam et 1 à Ouolofobougou pour la réalisation des marchés de même type pouvant accueillir 1 500 déguerpis », a fait savoir M. BATHILY.
Il a également informé que des démarches sont en cours auprès des autorités communales de la rive droite, afin d’identifier d’autres sites pouvant résorber le reste des déguerpis.
Pour l’instant, il dit être toujours en attente. Toutefois, il ne doute pas que la réalisation de ces actions puisse contribuer à apaiser des tensions sociales engendrées par les déguerpissements.
M. BATHILY, pour ses mots de la fin, a sollicité l’implication personnelle du Premier ministre en vue du déblocage du dossier de la reconstruction du Marché Rose qui a été détruit suite à un incendie en 2013. En effet, il a dit avoir acquis le financement et les plans de ce marché, mais la Chambre n’attend que l’autorisation des autorités pour lancer les travaux.
Ces interventions ont été suivies de la coupure du ruban symbolique par le Premier ministre et le président de la CCIM ainsi que de la visite des locaux.

Le gouvernement face aux préoccupations du secteur privé
L’inauguration de ce siège a été suivie de la conférence des cadres entre des responsables du secteur privé et les membres du Gouvernement. Elle a été également présidée par le Chef de l’exécutif, Abdoulaye Idrissa MAIGA.
Cette conférence des cadres avait pour objectif de créer un cadre d’échanges entre décideurs politiques et le monde du secteur privé, en vue de partager les préoccupations et les difficultés.
A la faveur de cet exercice, le Premier ministre a donné des réponses à la doléance du président de la CCIM sur la reconstruction du Marché Rose. Il a répondu que le Gouvernement examine, avec prudence, ce dossier tout en analysant un schéma réaliste en vue de faire face à tous les facteurs bloquants.
Le ministre du Commerce, Abdel Karim KONATE, sur le sujet, pense que le blocage est au niveau de la mairie du District de Bamako, car c’est elle qui est détentrice du site. Pour lui, aucune réalisation ne peut se faire sans l’implication et l’accord de la mairie du District.
« Nous sommes en train, depuis quelque temps, en train de chercher une solution négociée avec la mairie afin qu’elle accepte la reconstruction du Marché Rose. Aussi, il se retrouve que le maire est déjà en contact avec une entreprise turque pour la rénovation du Marché Rose », a-t-il précisé.
Il a également profité pour aborder d’autres questions relatives aux commerçants détaillants. Il a expliqué que le Gouvernement a décidé, cette année, d’appuyer les commerçants avec la somme de 5 milliards de FCFA, dont 2 milliards pour des lignes de crédit sans intérêt. Le démarrage de ce programme se fera incessamment, a annoncé M. KONATE.
Abondant dans le même sens, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Malaoud Ben KATTRA, a annoncé mettre à la disposition des jeunes de ‘’Malitel da’’ déguerpis la somme de 50 millions de FCFA pour la relance de leurs activités. A ce jour, il a fait le point d’un décaissement de 15 millions de FCFA.
Par ailleurs, par rapport à l’épineuse question de l’usine Huicoma fermée depuis plus de 10 ans, le Premier ministre et le ministre de l’Industrie ont rassuré les populations de Koulikoro que des actions sont en cours pour trouver une solution.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct