Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

«C’est un nouveau jalon sur la voie du règlement politique de la crise au Mali»

Le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, a affirmé, hier, que l’accord signé entre le Mouvement national de libération de l’Azawad et le groupe armé Ançar Eddine «est un nouveau jalon sur la voie du règlement politique de la crise au Mali».

L’Algérie considère que «la signature de cet accord est le fruit d’un effort collectif et un pas très encourageant franchi sur la voie du règlement politique de cette crise», a souligné M. Medelci dans une déclaration à la presse en marge de sa rencontre avec le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UPM), Fathallah Sijilmassi.

Dans ce contexte, le ministre a mis en exergue la nécessité de prendre «des mesures supplémentaires» pour trouver une issue à la crise au Mali rappelant les décisions prises récemment par l’ONU qui a appelé à faire prévaloir le règlement politique de la crise au Mali.

Ançar Eddine et le MNLA ont signé, vendredi, une déclaration de partenariat, dans laquelle ils s’engagent à «s’abstenir de toute action susceptible d’engendrer une situation de confrontation et toute forme d’hostilité dans la zone qu’ils contrôlent».

Ils se sont engagés également à sécuriser les zones sous leur contrôle et à agir de manière à permettre la libération de toute personne se trouvant en état de captivité et/ou d’otage dans la zone concernée.

Ils se sont engagés en outre à «conjuguer et coordonner leurs positions et actions dans le cadre de toute démarche visant la recherche d’une situation pacifique et durable avec les autorités de transition maliennes, avec les garanties des parties concernées».

Plusieurs projets retenus par l’UPM 
Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères a indiqué que plusieurs projets retenus par l’Union pour la Méditerranée (UPM), concernant particulièrement la région maghrébine, seront mis en œuvre en 2013.

Les projets en question portent sur les domaines notamment de l’énergie, la recherche scientifique, les ressources hydriques et la protection de l’environnement.

Le chef de la diplomatie algérienne a indiqué avoir reçu, lors de l’entretien avec M. Sijilmassi, des informations «très encourageantes sur le nombre croissant de projets (retenus) par l’UPM».

De son côté, M. Sijilmassi, dont c’est la première visite en Algérie, a indiqué avoir exprimé à M. Medelci «l’engagement de l’UPM à travailler pour la mise en œuvre de projets concrets basés sur la géométrie variable et qui vont dans le sens du développement socioéconomique de la région».

Les entretiens ont porté également sur les perspectives de «renforcer» et «redynamiser» la coopération entre l’Algérie et l’UPM, a-t-il précisé, qualifiant l’Algérie «d’acteur privilégié» dans l’espace euro-méditerranéen.

A. Mohamed

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct