Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centrale solaire de 50 MW pour Kita: le lancement des travaux aujourd’hui

Le ministre de l’Énergie et de l’eau, Sambou WAGUE, procède aujourd’hui jeudi 7 mars 2019, au lancement officiel des travaux de la centrale Akuo Kita Solar, d’une capacité de production de 50 MW, pour un coût total de 50,2 milliards de FCFA, dont la convention de financement a été signée, le 22 juillet 2017, entre la société Akuo Energy et le gouvernement malien à Paris.

Selon les professionnels du domaine, il s’agit là de la 1ère centrale photovoltaïque détenue et exploitée par un producteur indépendant du Mali et considérée comme la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest avec 50 MW en Build-own-operate and transfer (Boot).

A terme, note-t-on, l’infrastructure sera un élément essentiel dans la hausse de la fourniture énergétique au Mali et contribuera activement à la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le pays.

De l’avis des experts, la durée du projet permettra de réduire à 1, 4 millions de tonnes de CO₂. Sur ce point précis, le président et co-fondateur d’Akuo Energy, Sponsor du projet, Eric Scotto, a laissé entendre : «l’énergie renouvelable est essentielle pour l’Afrique, en termes de croissance économique, d’indépendance et d’éducation ».

La réalisation de ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme d’urgences sociales d’accès à l’énergie pour la période 2017-2020 du Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA.

La centrale Akuo Kita Solar est financée par un pool de créanciers privés dont la BOAD est le chef de file pour les devises en FCFA.

Une banque malienne, en l’occurrence la Banque Nationale de développement agricole du Mali (BNDA) participe au financement, un engagement important que le vice-président de la BOAD, notre compatriote Bassari TOURE, avait au moment de la signature de la convention de financement, vivement apprécié.

Situé dans la Commune de Kita, à 180 km de Bamako et à 300 km de Kayes en bordure de la ligne électrique HTA 225 kV, reliant le barrage hydroélectrique de Manantali à Bamako, la centrale Akuo Kita solar sera connectée au réseau de l’OMVS.

Elle s’étend sur 108 hectares de terrain à proximité du poste de Kita mis à disposition par le gouvernement malien, et équipée de 186 000 modules photovoltaïques poly cristallins.

L’infrastructure est raccordée par un poste transformateur 30/225kV de 60 MW en coupure d’artère.

Le groupe Akuo Energy qui a construit la centrale solaire, se chargera de son exploitation. Grâce à ce partenariat public-privé, la société EDM-SA rachètera pendant 28 ans l’intégralité de l’électricité verte produite à moindre coût par Akuo Energy au profit des populations de Kita.

La réalisation de la centrale solaire de Kita est une concrétisation de la promesse du Président IBK qui fonde beaucoup d’espoirs sur le potentiel industriel de la région de Kayes pour booster l’économie malienne et amorcer le développement industriel du pays. Un partenariat public-privé qui augure la confiance retrouvée des investisseurs étrangers en notre pays.

Par ailleurs, dans le cadre de son projet de société ‘’Notre grand Mali avance’’, le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA a assigné au Gouvernement, le 14 septembre 2018, la mission de « transformer et servir le Mali ». Cette initiative a été traduite en plan d’actions lors de la cérémonie des 100 premiers jours de son second et dernier mandat, tenue à Koulouba, le 8 décembre 2018. C’est dans ce cadre qu’il a été demandé au ministère de l’Energie et de l’eau d’accroître le potentiel énergétique ; faciliter l’accès à l’eau et à l’électricité à travers, l’augmentation de la production ; la maîtrise du coût d’accès au service public de l’eau et de l’électricité ; et l’extension de la couverture du réseau de distribution d’eau potable et de l’électricité.

En tout cas, la centrale solaire Kita d’Akuo Energy s’inscrit dans la lignée de grands projets énergétiques pour l’Afrique de cette dernière décennie, et la multiplicité de ces projets démontre combien l’enjeu que l’énergie est vital pour le développement du Continent. Si le secteur privé constitue une source de leadership et de financement efficace, de nombreux acteurs clés interviennent déjà pour apporter leurs solutions.

Voilà pourquoi, produire localement de l’énergie d’origine renouvelable apparaît comme une solution sérieuse pour les pays africains, tel que le Mali, qui disposent de conditions naturelles exceptionnelles, notamment des ressources solaires constantes et abondantes. Opter pour ce type de production énergétique permettrait d’assurer un approvisionnement local et stable affranchi de l’instabilité des marchés internationaux, sans pour autant faire monter la facture énergétique.

Par Sékou CAMARA

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct