Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Célébration du 58ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance: Un grand défilé militaire sous le regard admiratif de IBK

Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l’Etat, accompagné de son Épouse Keïta Aminata Maïga, Présidente de l’ONG AGIR, a présidé en milieu de matinée du 22 septembre 2018 sur l’Avenue du Mali de Bamako les cérémonies de son investiture et de la célébration officielle entrant dans le cadre du 58ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance.

Le Président de la République a commencé la matinée de cérémonies en sacrifiant au traditionnel dépôt d’une gerbe de fleurs au monument de l’Indépendance. Mais auparavant, le Chef de l’Etat a salué le drapeau et fait allégeance à l’hymne national du Mali.

Les autres temps forts de la matinée, ont été la revue des troupes par le Président de la République à bord du véhicule de commandement à partir du monument Kwamé Nkrumah. A la fin de la revue des troupes, avant de prendre place sous la tribune officielle, le Chef de l’Etat a encore une fois fait allégeance à l’hymne national exécuté par les élèves du Prytanée militaire. Discours du Chef de l’Etat, défilé militaire des forces armées et de sécurité du Mali dans leurs dotations neuves avec la participation de certaines troupes étrangères et de forces partenaires, dont celles de la MINUSMA, de BARKHANE, du G5-Sahel. Le défilé militaire a mis fin aux festivités commémoratives solennelles des 58 ans du Mali indépendant.

En cette occasion et pour symboliser l’excellence des relations d’amitié, de fraternité et de coopération entre le Mali et leurs pays respectifs, plusieurs Chefs d’Etats africains ont conduit leurs délégations à ces cérémonies de commémoration de l’indépendance du Mali, notamment le Président de la République de Sierra Leone SEM Julius Madda Bio; SEM Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana ; SEM Rock Marc Christian Kaboré, Président du Burkina Faso ; SEM Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire ; SEM Mahamadou Issouffou, Président de la République du Niger ; SEM Alpha Condé, Président de la République de Guinée ; SEM Mohamed Ould Abdel-Aziz, Président de la République Islamique de Mauritanie ; SEM Denis Sassou N’Guesso Président de la République du Congo ; SEM Idriss Deby Itno, Président de la République du Tchad.

Les délégations conduites par les chefs de gouvernement étaient au nombre de six : Édouard Ngirente, Premier ministre du Rwanda, Saad Eddine El Othmani, Chef du gouvernement du Royaume Chérifien du Maroc, Ahmed Ouyahia, Premier Ministre de la République Algérienne Démocratique et Populaire, Zheng Jianbang, Vice-President du CNCCPP de la République Populaire de Chine, Amadou Gon Coulibaly, Premier Ministre de la République de Côte d’Ivoire, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Premier ministre du Sénégal, Komi Sélom Klassou, Premier ministre du Togo, les représentants d’organisations internationales notamment l’Union Européenne (Angel Losada), l’Organisation internationale de la Francophonie (Michaelle Jean) et de la CEDEAO (Jean-Claude Brou). Les chefs de délégations ayant rang de ministre dans leurs pays respectifs notamment de l’Egypte, des Etats-Unis d’Amérique, du Qatar, du Nigeria, de la Tunisie et de la Gambie ainsi que de la France, puisque Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères représentait le Président de la France Emmanuel Macron.

Le changement majeur et remarquable pour ce 58ème anniversaire de l’accession du Mali à l’indépendance est l’imposant défilé militaire qui avait l’allure d’un honneur et d’une reconnaissance des forces armées et de sécurité du Mali rendus à SEM Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l’Etat et Chef Suprême des armées qui, depuis son arrivée à la magistrature suprême du pays en 2013 dans des conditions sécuritaires difficiles et malgré la situation chaotique dans laquelle il avait trouvé le pays, a pu s’investir pour la renaissance d’une armée malienne qui monte en puissance de façon indiscutable. Nos vaillants soldats ont tous défilé arboré de leur nouvel uniforme et avec des équipements militaires neufs de dernière génération, dont 11 vecteurs aériens de transport et de combat (avions et hélicoptères) et des véhicules de guerre dernière génération, le défilé aérien et le lâchage des parachutistes dans le ciel de Bamako. Cela, grâce à la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) élaborée et mise en œuvre par le gouvernement malien sous l’impulsion du Chef suprême des Armées SEM Ibrahim Boubacar Keïta, Président de la République, Chef de l’Etat.

Avec cette parade militaire sur l’Avenue du Mali, sous les regards admiratifs des populations maliennes sorties nombreuses pour être témoins de ce grand événement, tous étaient en communion avec les Forces armées et de sécurité qu’elles n’ont cessé d’ovationner et d’encourager pour démontrer qu’elles avaient droit à ce défilé militaire de leurs FAMa. Le Président de la République et ses pairs, invités d’honneurs du défilé, se sont montrés très admiratifs, notamment quand la section sportive des armées est passé devant eux.

Le Premier ministre Chef du gouvernement, l’ancien Président de la Transition, SEM Dioncounda Traoré, les Présidents des institutions de la République, les membres du gouvernement, les anciens Premiers ministres, les ambassadeurs accrédités au Mali, les chefs religieux et coutumiers, les chefs militaires dont le Chef d’Etat-Major général des Armées entre autres, étaient tous présents à la célébration de cette fête nationale. On a noté l’absence du Chef de file de l’opposition politique du Mali.

Madou’s Camara

Source: Koulouba.com

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct