Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Candidature du parti ADEMA PASJ en 2018 : Tièmoko Sangaré reste perplexe ! Les militants se révoltent.

Quelques instants après la fin de la cérémonie de présentation de vœux de nouvel an du parti Adema/ pasj, sur place dans les mêmes locaux au siège du parti, un tract a été distribué dans la foulée à des militants et aux journalistes dénonçant en quelques lignes le laxisme du comité exécutif du parti à déclencher le processus d’une candidature au sein de la ruche pour la présidentielle de 2018.

A l’origine de cette colère bien manifestée par les militants de la ruche, la réponse trop ‘‘floue’’ apportée aux médias sur la question par le Pr Tièmoko Sangaré, président du parti, lors de cette cérémonie de présentation de vœux couplée à une conférence de presse ce samedi 27 janvier.

Sous cette tribune, et toujours se prononçant sur la question d’une candidature à l’interne du parti pour la présidentielle de 2018, Tièmoko Sangaré a renvoyé les uns et autres à une déclaration politique du comité exécutif extraite des recommandations de la 15ème conférence du parti tenue en mars 2017. La dite déclaration stimule que ‘‘le Comité exécutif (du parti) a conclu sur la nécessité d’inscrire ses actions dans le cadre d’une coalition forte de Partis fondée sur une Nouvelle Offre Politique, condition indispensable à toute victoire en 2018. A cette fin, le Comité Exécutif élaborera dans les meilleurs délais, un projet de plateforme politique assortie d’un programme. Cette plateforme servira de base de négociation autour des conditions de soutien au candidat rassembleur et consensuel issu des rangs du Parti, le cas échéant, du candidat issu de la coalition d’un ensemble de partis politiques.’’

Pour Tièmoko Sangaré, d’une manière ou l’autre, l’Adema/Pasj sera au rendez-vous du scrutin présidentiel de 2018.

‘‘L’Adema sera au rendez-vous, c’est très vague’’, a insisté un journaliste. Au même interlocuteur de relancer : ‘‘Oui ou non, l’Adema aura son propre candidat en 2018 ?’ Tièmoko Sangaré n’a pas de réponse spécifique ! Du moins, il affirme que ‘‘le comité exécutif du parti n’a pas bouclé le débat sur la question au jour d’aujourd’hui’’ : ‘‘Nous travaillons à avoir un candidat issu de nos rangs, rassembleur et consensuel, le cas échéant nous axerons toujours nos actions dans une grande coalition dans laquelle pourrait éventuellement choisir un candidat… à la date d’aujourd’hui, le président de l’Adema/pasj ne peut pas vous dire que l’Adema/pasj aura un candidat à l’interne ou un candidat issu de cette coalition’’, a-t-il dit !

Un candidat rassembleur et consensuel ? En réponse ce cadre du parti présent à la rencontre nous indique qu’il s’agit tout simplement d’un manque de volonté de la part du comité exécutif : ‘‘On ne peut choisir un candidat sans faire des petites frustrations qui finissent par dissiper au rapidement, ils veulent tout simplement soutenir IBK’’, dit-il ce cadre du parti dont nous avons souhaité garder l’anonymat !

Djibi Samaké

mali24

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct