Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Campagne agricole 2016-2017: le Président IBK satisfait des résultats enregistrés

Le président de la république, Ibrahim Boubacar KEITA, a présidé, hier mardi, à Koulouba, la 7e session du Conseil supérieur de l’Agriculture. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA ; du ministre de l’Agriculture, le Dr Nango DEMBELE et plusieurs membres du gouvernement. C’était en présence du président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, et les responsables des structures rattachées aux ministères de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche.

president republique mali ibrahim boubacar keita ibk parti rpm discours

Après la présentation des résultats de la campagne agricole 2016-2017 et l’annonce des prévisions pour la campagne qui s’annonce, le président du Conseil supérieur de l’agriculture, Ibrahim Boubacar KEITA, a exprimé sa satisfaction face aux résultats engrangés tout en procédant à la validation du Plan de campagne 2017-2018 concocté par les départements du développement rural.

Bilan reluisant
Dans la présentation faite par le ministre de l’Agriculture, le Dr Nango DEMBELE, l’on retient que sur une prévision de production de céréales de 8 798 408 tonnes, les réalisations ont été de 8 849 551 tonnes, soit 100,6 %. La production cotonnière s’élève à 645 000 tonnes contre une prévision de 650 000 tonnes, soit 99,2 %. La production de semence quant à elle s’élève à 14 950 tonnes. Tandis que 24 614 ha ont été aménagés sur une prévision de 25 793 ha, soit un taux de réalisation de 95,43 %.
Dans le cadre de l’équipement des exploitants agricoles, le ministre a informé que 1000 tracteurs subventionnés à 50 % ont été mis à la disposition des agriculteurs.
La subvention des engrais a porté sur une quantité globale de 384 370 tonnes pour un montant de 43,44 milliards de FCFA. Dans le domaine de la production animale, le ministre DEMBELE a noté que 10 806 vaches ont été inséminées avec des semences laitières sur une prévision de 10 000, soit 108,06 %.

Prévision pour 2017-2018
Le ministre de l’Agriculture a annoncé que les prévisions céréalières seront de 9 820 244 tonnes contre 8 849 551 tonnes en 2016-2017, soit une hausse de 11 %. Les prévisions de la production cotonnière sont estimées à 721 400 tonnes. Les objectifs d’aménagements agricoles se chiffrent à 28 227 ha, dont 10 858 ha en maitrise totale de l’eau et 17 369 ha en maitrise partielle.
Par ailleurs, le département projette l’implantation de 25 Centres ruraux de prestation. Aussi, la création de trois nouveaux villages agricoles dans les zones de l’Office du Niger, de l’Office de développement rural de Sélingué et l’Agence de développement rural de la vallée du fleuve Sénégal figure dans le programme. Cette initiative permettra l’aménagement de 4 680 ha et l’installation de 930 jeunes exploitants agricoles.
Le coût global pour la mise en œuvre de la campagne 2017-2018 se chiffre à 287 679 207 500 FCFA.
Les acteurs du monde rural, par la voix du président de l’APCAM, Bakary TOGOLA, ont adressé des messages de remerciement au Président de la République pour son engagement à leur accorder des facilités. Selon Bakary TOGOLA, les résultats encourageants enregistrés sont le fruit de la décision du chef de l’État d’octroyer 15 % du Budget au monde rural et la poursuite de la subvention des intrants et des machines agricoles.

Le satisfécit du chef de l’État
Le président de la République s’est lui aussi réjoui des résultats encourageants enregistrés. Pour lui, ces résultats méritent d’être portés à la connaissance de l’opinion nationale et internationale.
« Tous ces résultats prouvent à suffisance que l’attribution de 15,1 % au secteur du développement rural a permis d’améliorer les performances », a-t-il dit.
Il a réitéré son souhait de voir perpétuer l’assainissement de la gestion des intrants agricoles. Le président de la République a également appelé les cadres du monde rural à veiller sur le secteur agricole comme sur la prunelle de leurs yeux. Car l’intérêt supérieur de notre Nation ne doit pas se conjuguer avec les malices, avec les petits passe-passe, les petits jeux qui sont contraires aux intérêts fondamentaux du pays, a martelé IBK.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct