Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BUDGET NATIONAL 2017 : «Un budget responsable, juste et de développement», dixit le ministre Boubou Cissé

C’est par 104 voix pour, 24 contre et aucune abstention que les députés ont voté la loi des finances pour l’exercice 2017. Un budget jugé «responsable et juste» par le ministre de l’Economie et des Finances avec les recettes prévisionnelles estimées à 2.013,578 milliards de F CFA contre 2.270,647 milliards de F CFA pour les dépenses.

ministres mines docteur boubou cisse

Les recettes prévisionnelles de ce budget sont estimées à 2.013,578 milliards de F CFA contre 2.270,647 milliards de F CFA pour les dépenses. Selon le ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou Cissé, ce budget a été conçu dans le respect des engagements que le Mali a pris au niveau sous-régional et auprès des institutions internationales. Il le juge «juste, responsable et de développement».

Ainsi, le budget de 2017 a été arrêté dans le respect des engagements que le Mali a pris au niveau communautaire (UEMOA -CEDEAO),  de même qu’auprès des institutions internationales comme le Fonds monétaire international (FMI).

Aux dires du ministre Cissé, ce budget est responsable parce qu’il respecte les grands principes macroéconomiques, avec une maîtrise du taux d’inflation au-dessous de 1 % alors que la norme est de 3 % dans l’espace communautaire.

Ce budget dégage également une situation saine en termes d’endettement et de déficit de l’ordre de 4 % du PIB, qui est aussi un indicateur important. «C’est un budget responsable, juste et soutenable qui va stimuler la croissance. Il n’y a pas de risque de dérapage budgétaire. Mais, ce n’est pas un choix d’austérité. Nous arriverons à financer des projets structurants (énergie, infrastructures etc.) malgré une situation de fragilité sécuritaire et la conjoncture peu favorable», a défendu Dr Boubou Cissé.

En outre, le ministre de l’Economie et des Finances estime que ce budget soutient le développement avec l’amélioration des conditions de vie des populations. Toutes choses qui cadrent avec les orientations du président de la République et la Déclaration de politique générale du Premier ministre.

Le budget, a précisé le ministre de Tutelle, est marqué par la consolidation de la restructuration amorcée depuis le vote du collectif budgétaire et qui soutient les éléments importants pour la création d’emplois. Selon le ministre,  les prélèvements obligatoires n’ont pas augmenté afin de permettre à l’initiative privée de se développer et aller vers le développement.

Aliou Touré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct