Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Brèves : Qu’est-ce qui se passe à l’ORTM ?

Qu’est-ce qui se passe à l’ORTM ?

ORTM LIVE DIRECT

Les téléspectateurs les plus avisés ont vite compris que c’est Africable qui a organisé l’interview du Premier ministre pour ses 100 jours à la tête de l’admiration malienne. C’est pourquoi, cette chaîne privée était à la commande des opérations. Cependant, le boss de ‘’la passion du service public’’, Nfa Sidiki Konaté était présent’’. Qu’est-ce qui s’est passé pour que cette interview passe entre les mains de la chaîne panafricaine ? Il y a eu clash entre l’ORTM et la Primature ? On peut aisément comprendre dans les propos du PM qui disait en substance que l’ORTM a prétexté pour telle ou telle raison pour refuser d’organiser le débat. Quels sont ces prétextes ? On ne s’aura pas d’avance. Le PM félicitera tout de même et par la même occasion Africable à travers Tangara pour l’organisation de cette interview. Là, la chaîne vient de réussir un grand coup !

Kidal : l’Etat est présent…

Lors de l’interview du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga pour ses 100 jours à la tête de la Primature, I.A.M. a souligné que l’Etat est présent à Kidal. Pour lui, la présence de certains services sociaux de base et même l’organisation des examens démontre la présence de l’Etat dans cette partie du Mali qui est tout de même comme un caillou dans la chaussure des autorités maliennes.

Tenekoun en dépression !

Dans le cercle de Tenekoun (région de Mopti), cinq Communes sur 10 n’ont pas de maire et 94 écoles sont fermées du fait de l’insécurité. Cette zone inondée est confrontée à plusieurs crises : l’absence de l’Etat, les affrontements inter-ethniques, le banditisme, etc.

Tout est à refaire dans le cercle de Tenekoun comme dans certains autres cercles de la région Mopti surtout mettre en confiance les populations dont certaines commencent à se détourner de l’Etat malien.

Les Gendarmes en exercice !

Un exercice de la Force d’Action Rapide de la Gendarmerie s’est déroulé le 30 juillet vers 11 h dans les alentours de la villa de Can à Faladié. Le ministre Salif Traoré à cette occasion a invité les populations de Yorodianbougou, des 700 logements et Sirakoro Méguétan au calme. Cet exercice visait à aguerrir nos forces de sécurité dans la protection des hommes et de leurs biens. Un exercice similaire s’est déroulé le samedi sur le fleuve Niger. Il concernait les sapeurs pompiers dans leur mission de sauvetage.

 Kati : les femmes se forment !

Plus d’une trentaine de femmes ont participé à une formation sur la fabrication du savon artisanal à Kati. Organisée par l’Association Jikiya de Kati (AJK), la formation vise à promouvoir les activités généraitrices de revenus des femmes. Cette activité se déroule en prélude des festivités de la Panafricaine qui s’est déroulée le lundi.

J.F. remboursement des restaurateurs

Les Jeux de la Francophonie sont terminés en apothéose en Côte d’Ivoire. La fête a été belle aussi. Mais, ce qu’on peut dire c’est que les restaurateurs ne sont pas contents. Et pour cause : leurs chiffres d’affaires n’ont pas grimpé. Toutes les prévisions ont été faussées. Ceux qui s’attendaient à une rentabilité exceptionnelle de leurs bénéfices ont vite déchanté quelques jours après l’ouverture des Jeux. Ainsi, le comité d’organisation du J.F. s’est vu contraint de rembourser tous les restaurateurs reconnus comme tel des Jeux de la Francophonie.

IBK s’adressera bientôt à la nation

Face à la bipolarisation du peuple par rapport à la révision constitutionnelle, les deux camps restent campés sur leur position : ‘’Oui, an sonna’’ ou ‘’Non, an tè a bana’’.

Vu la gravité de cette situation, le président IBK est à la rencontre de toutes les parties composantes de la nation : politique, société civile, chefs traditionnels ou religieux, etc.

Au bout de cette rencontre, IBK s’adressera certainement de façon solennelle aux Maliens pour baisser les tensions et apaiser les esprits. L’adresse est imminente, selon une source bien introduite!

Koulikoro : Bac : un recalé en détresse !

Les résultats du bac repris à Koulikoro fontt des dégâts, des dommages sérieux. Témoin cet élève résidant à Kalabancoro mais qui avait fait son examen à Koulikoro. Admis à la première proclamation des résultats, le jeune homme a été recalé à la deuxième proclamation des résultats, chose qu’il n’a pas pu supporter.

Psychologiquement abattu, traumatisé et scandalisé le jeune a fini par ‘’perdre la tête’’ donc un aliéné mental. Un préjudice dont il n’est nullement responsable. Il aura fallait juste maintenir le premier résultat, et le deuxième ne serait que justice pour les nouveaux passants. Une situation qui apaiserait tout le monde

Rassemblées par Levy Dougnon

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct