Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Brèves de l’AN : Un budget juste et responsable

Le budget 217 est un budget juste et responsable qui respecte tous les engagements communautaires que nous avons eu à prendre en tant que membre des zones a dit Boubou Cissé, le ministre de l’Economie et des Finances.

docteur-boubou-cisse-ministre-economie-finances

Il respecte également les engagements qui nous lientaux institutions internationales comme le FMI. Assi il permet le financement d’un certain nombre de projets importants et structurants en vue des programmes sociaux inscrits dans les orientations du Président de la République.

Un budget quadruplé

Le groupe VRD a voté contre l’adoption du budget 2017 au motif  que la part allouée au secteur de la sécurité et de la défense est insuffisante au regard de la situation sécuritaire dans le pays. Le ministre répond : des efforts ont été consentis dans ces domaines. Car dans ce budget, le ministère de la Sécurité enregistre une augmentation de 10 milliards de FCFA pendant que celui de la défense a été quadruplé.

Toute chose saluée par le président de la Commission finance de l’Assemblée nationale, l’honorable Abdine Koumaré. Ce dernier a expliqué que dans toute l’histoire des budgets de notre pays, jamais le budget de l’armée n’a dépassé les 45 milliards de FCFA. Or, ajoute- t-il, aujourd’hui, le chiffre oscille autour de 200 milliards de nos francs. Abdine Koumaré a  salué le Président de la République, qui, «  par cet  effort a voulu donner la priorité à la sécurité. Car sans sécurité, il n’y a pas dedéveloppement.»

Quant à la question de la moralisation des exonérations, souci évoqué par les députés, le ministre Cissé a expliqué que son département envisage l’élaboration et l’adoption prochaine d’une loi pour les encadrer. En attendant il est prévu le paiement des marchés financés sur budget d’Etat en TTC au lieu de les payer en hors-taxe comme d’habitude.

Bourse octroyée aux étudiants en 2017

La bourse des étudiants  se chiffre en dépense dans le budget d’Etat de 2017 à 17, 795 milliards de FCFA. Ce chiffre n’a pas connu de variation.

 Accord de réadmission entre le Mali et l’UE

Les ministres des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, et son homologue des Maliens de l’extérieurs, Dr Abdrahaman Sylla ont été contraints à la plénière du 20 décembre dernier d’apporter des éclairages sur cette affaire devant les députés. Tache dont ils se sont acquittés au plus grand bonheur des maliens.  » Aucun accord n’a été signé sur le retour de nos compatriote de l’Europe et cela ne sera pas signé »’ A l’issue de leur écoute, le bureau de l’Assemblée nationale a rendu une résolution en dix points dans laquelle, il s’est réjoui de la clarté des informations et des réaffirmations de son statut de leader régional sur la question de migration.

Motion de censure rejetée

Le 16 décembre, deux groupes parlementaires de l’opposition (VRD et ADP Maliba)  avaient joué à la prolongation de la session d’octobre de l’AN en déposant une motion de censure contre le gouvernement Modibo Keita.Trois motifs étaient évoqués par les 18 députés de l’opposition. Il s’agit : « de l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité dans le pays » ;  « son incapacité à organiser des élections communales » et «l’affaire de la signature de partenariat sur la migration entre le Mali et l’Union européenne ». Après avoir écouté les explications du Premier ministre Modibo Keita et un débat houleux, cette motion a été tout simplement rejetée par 33 voix.

M.N.K

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct