Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BREVES : Ami Kane joue sa crédibilité !

sacko aminata kane gouverneur bamako

Ami Kane joue sa crédibilité !

A la faveur de la tenue du sommet Afrique-France, le gouverneur du district de Bamako a mené une opération de déguerpissement des kiosques et hangars installés aux abords des principaux axes routiers. La tâche a été difficile, même très difficile.

Beaucoup de petits commerçants ont vu leurs marchandises partir en lambeaux. L’objectif du déguerpissement, selon le gouverneur est d’assainir la capitale, par ricochet trouver des places meilleures pour les déguerpis. Hélas, le constat est amer aujourd’hui. Ce projet de réinstallation tarde à se concrétiser, pis beaucoup commencent à réoccuper leurs places d’origine. Dommage, nos autorités très souvent ne respectent pas la parole donnée, d’où ce manque criard de confiance. A ce projet, Ami Kane joue sa crédibilité pour toujours !

Dabanani-Railda comme un labyrinthe

La confusion est totale à Dabanani et au Railda. Les multiples opérations des forces de sécurité pour dégager les vendeurs en ces endroits (points incontournables) de la capitale n’ont pas pu aboutir. Après des échauffourées, les forces de sécurités ont fini par imposer la discipline pour un instant. L’on croyait que les autorités avaient tiré de leçons des opérations passées. Ce qui n’est pas le cas. Les trottoirs, les goudrons servent d’étalages pour les produits de vente, de plus belle, créant un véritable danger sur la route.

Impuissance des autorités ? Ou mépris des citoyens envers les autorités ?

Koro : Dogons et peulhs réconciliés

Le weekend passé, c’est-à-dire le vendredi 28 au lundi 31 juillet 2017, une délégation conjointe Ginna dogon-Tabital pulaaku a séjourné dans le cercle de Koro. Il s’agissait de se rendre dans les villages de Nawodie et Tanfadala (Commune de Djougani) et de Gondogourou (Commune de Diankabou).

L’objectif visé était d’étamer une réconciliation entre les deux communautés, malgré la quarantaine de morts et les nombreux dégâts matériels occasionnés par le conflit qui les a opposé les 17 et 18 juin derniers.

La délégation est parvenue, au bout de 4 jours de négociations et de concertations, à obtenir un accord de non-agression et de libre circulation entre les Peuhls des villages et les Peuhls de Nawodie et Tanfadala et le village dogon de Gondogourou. Cette activité a été possible grâce au soutien technique et financier du HD, connu au Mali pour son engagement en faveur du dialogue et de la réconciliation.

 G5 à la recherche de l’argent !

Dans quelques semaines se tiendra la conférence des donateurs pour le G5 Sahel. L’objectif visé est de trouver des fonds pour rendre opérationnelle la force G5 dans le Sahel. Puisque ces pays membres n’ont pas d’argent et ne peuvent pas trouver d’eux-mêmes, les ministres française et allemande de la Défense s’engagent à convaincre les autres pays européens à mettre la main à la poche.

Cette force sera-t-elle efficace face au djihadisme dans le Sahel ? Rien n’est impossible.

 La Minusma n’est pas juste !

C’est du moins la perception de beaucoup de nos compatriotes. Il a été remarqué que chaque fois que la CMA est en détresse face au Gatia, elle s’interpose. Mais dans une autre situation favorable à la CMA, elle reste muette ! Où est la justice, la neutralité ?

Le patron de la Minusma avait : dit «A partir de maintenant, j’ai beaucoup de moyens que je peux utiliser avec l’appui de la communauté internationale pour faire respecter le cessez-le-feu », avait dit Mamat au cours de la session ordinaire du comité de suivi de l’accord d’Alger, mais en off. Mieux, il a même parlé de sanction.

En réalité, Mahamat Saleh Annadif ne s’est pas exécuté, vu les derniers déroulements des évènements entre la CMA et le Gatia à Ménaka. Faut-il le croire dans ses propos ?

Fela Kuti célébré

Le célèbre musicien et africaniste Nigérian Fela Kuti est décédé le 2 août 1997. Cela fait exactement vingt ans jour pour jour. Vingt ans après sa mort, Fela Kuti, l’inventeur de « l’afrobeat » reste toujours populaire. Il est plus que jamais vénéré au Nigeria, mêmes au-delà. A Lagos, le mercredi passé, un hommage appuyé lui a été rendu par ses fans.

Fela était certes un grand musicien, joueur de saxophone et compositeur de mélodies, mais aussi il était également un poète en témoignent certaines de ses chansons comme ‘’water no get ennemy’’.

Ces deux fils Femi et Seun continuent à faire l’œuvre de leur père. Ils lui ressemblent de façon extraordinaire. Leurs popularités sont grandissantes et sont presque mondialement connues à travers leurs musiques, mais aussi des portes étendards de la culture Yorouba.

 Route de Kati : Des morts dans un accident

Un grave accident de circulation est survenu hier jeudi dans la matinée sur la route de Kati non loin de l’école publique de Siracoro Dounfing entre une citerne et deux Sotramas. La citerne qui venait de Kati a percuté la première Sotrama puis un deuxième. Le premier engin a été complément endommagé. Bilan : plusieurs morts dont des enfants. Les soldats du feu et les forces de l’ordre aidaient les blessés à sortir des véhicules. Les causes de l’accident restent méconnues.

HADJ 2017

IBK envoi une centaine de personnes à LaMecque

Le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita a décidé d’envoyer une centaine de personnes sur les lieux Saints de l’islam. Ce geste du président de la République concerne des hommes et femmes de toutes les couches du Mali. Les futurs Hadj et Hadia ne débourseront pas un Kopeck. Tous les frais de voyage et de séjour sont à la charge du président IBK.

Le voyage sur La Mecque est prévu pour le 9 août. A quelques jours du jour « J », le ministre du Culte et des Affaires religieuses, Thierno Amadou Hass Diallo a rencontré les candidats au pèlerinage. C’était jeudi au département. Le ministre Diallo a transmis les salutations du chef de l’Etat avant de prodiguer des conseils.

Tombouctou : Libération de Stephen McGown au Nord du Mali

L’information est tombée hier jeudi , Stephen McGown, un ressortissant Sud-africain enlevé par Al-Qaïda en 2011 a été libéré par ses ravisseurs. L’homme a été capturé à Tombouctou par les éléments d’ Al Qaida quand le Mali était classé zone rouge par les Européens. Au moment de sa capture, il était en compagnie d’un Néerlandais, Sjaak Rijke et un Suédois, Johan Gustafson tous libérés.

Rassemblées par Levy Dougnon et A.S.

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct