Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Blagnac. Jean-François Gaussens : pourquoi je suis parti au Mali

Jean-François Gaussens, le président de l’association blagnacaise Bilou Toguna, d’aide humanitaire pour le Mali, n’est pas parti à Bamako, sans réfléchir, le 20 novembre dernier. «Nous en avons longuement parlé avec le conseil d’administration, explique-t-il, avant de prendre la décision d’y aller, mais en restant à la capitale, suivant en cela les recommandations du ministère des affaires étrangères, plutôt que de rejoindre le Pays Dogon, notre terrain d’action.»

Rejoint par les correspondants locaux, l’heure était au bilan des réalisations de l’année 2 012. «Les deux barrages prévus ont été finis, et seulement 2 puits sur les 3 prévus. Le troisième, creusé sur un plateau, a été indirectement victime des événements, l’entreprise n’ayant pu s’y rendre avec les explosifs nécessaires, leur transport étant interdit.»

Informatisation
Les latrines sèches ont bien été mises en service dans les 2 villages, et l’alphabétisation se poursuit pour 20 femmes dans 3 villages. Les fournitures scolaires ont été distribuées dans les 30 écoles de brousse, et vérifiées la gestion de l’organisation du microcrédit, de la banque de céréales et des actions d’alphabétisation.

L’informatisation de l’institut universitaire de Bamako a, elle, été possible. «J’étais sur place pour réceptionner les 30 ordinateurs envoyés de Toulouse.» Un déplacement apprécié de tous ses interlocuteurs. «Ils étaient très contents, et c’est là que l’on mesure le poids de notre action, le climat étant très pesant, du fait des événements liés à la menace terroriste, et avant tout de la crise économique qui touche de plein fouet toute la population.»

Le programme 2 013 est lancé : 2 barrages, 2 puits, et la poursuite des autres actions de fond. Rétroactivement, tout le monde se réjouit d’avoir choisi d’y aller. Mais une demi journée de panique dans son entourage, «le 22 novembre, lorsque la prise en otage d’un français sexagénaire a été annoncée dans les médias», le temps de rappeler au téléphone pour nier qu’il soit concerné…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct