Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bilan de la MINUSMA : Annadif juge “à ce stade qu’on aurait pu faire mieux”

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma), le Tchadien Mahamat Saleh Annadif, a rencontré à N’Djamena,  lundi dernier, le chef de l’Etat tchadien et président en exercice de l’UA, Idriss Deby Itno, pour rendre compte de sa mission à la tête de la Minusma.

ibrahim boubacar keita president malien ibk audience Mahamat Saleh Annadif représentant chef nations unie onu minusma

Evoquant la situation au Mali, le chef de la Minusma a fait remarquer qu’elle est “assez difficile même si des avancées assez notables ont été enregistrées. On peut dire à ce stade qu’on aurait pu faire mieux”, a-t-il souligné.

“Nous continuons à discuter avec les uns et les autres pour faire avancer le processus de paix”, a-t-il encore dit.

LUTTE CONTRE L’EXTREMISME : Le Marc veut s’inspirer de l’exemple mauritanien

Le ministre des Affaires Religieuses et du Culte (Marc), Thierno Amadou Oumar Hass Diallo, s’est réuni, mardi après-midi, dans les locaux de l’Institut Ibn Abass à Nouakchott, avec le bureau l’union des imams de mosquées de Mauritanie.

Introduisant la réunion, le président de l’Union des imams de mosquées de Mauritanie, l’érudit Mohamed Lemine Ould Amma Houd, a souhaité la bienvenue au ministre malien et mis en exergue la solidité des liens historiques unissant les deux pays frères.

Pour sa part, le secrétaire général de l’Union, Minna Ould El Béchir, a présenté un exposé détaillé sur son institution et mis en exergue son rôle dans la formation des imams pour renforcer leurs capacités dans le domaine de l’orientation et du prêche islamique.

Pour sa part, le Marc s’est réjoui de sa présence dans cette atmosphère cordiale et salué l’expérience mauritanienne dans la lutte contre l’extrémisme et le fanatisme qui est devenue à modèle à suivre.

La réunion a eu lieu en présence du directeur chargé des mosquées au département des Affaires islamiques et des membres de l’Union des imams de mosquées de Mauritanie.

INITIATIVES SAHELIENNE CONTRE LE TERRORISME : Le G5 fait son bilan après 3 ans d’existence

Le secrétariat permanent du Groupe des cinq Etats du Sahel, le G5, a organisé lundi, à Nouakchott, une rencontre avec les partenaires du Groupe, couronnée par la tenue d’une conférence de presse, consacrée à la présentation des principales réalisations accomplies depuis sa création, dans les domaines de la sécurité et du développement.

L’expert militaire et sécuritaire du G5, Mohamed Znagui Ould Sid’Ahmed Ely a rappelé l’exécution au cours de l’année actuelle de 16 opérations communes dans les zones frontalières, d’échange des informations, de développement et de renforcement des moyens des forces armées et de sécurité, en plus de la création de la Faculté de défense Mohamed Ben Zayed, basé à Nouakchott.

Le G5 a pu construire des casernes et des aéroports militaires, offrir de l’eau dans des zones éloignées pour contribuer à l’élargissement du cercle de déploiement des forces armées et de sécurité des Etats membres, a-t-il poursuivi.

ENLEVEMENT D’UNE HUMANITAIRE FRANCAISE : Le gouverneur jette une pierre dans le jardin des forces maliennes et françaises

Cité par RFI, le gouverneur de la région, Seydou Traoré, a également lancé un appel aux habitants de la ville pour retrouver Sophie Pétronin, ressortissante française enlevée samedi après-midi à Gao, “Gao est une région perméable, tout le mondeconnaît tout le monde. Et ces ravisseurs ne sont pas tombés du ciel. Celui qui constate un indice, il n’a qu’à nous le dire”.

Quatre ans après le début de l’opération française “Serval” (en janvier 2013), la partie septentrionale du Mali a été libérée du contrôle des jihadistes qui l’avaient occupé pendant six mois, mais elle reste la cible d’attaques quasi-quotidiennes de ces groupes désormais éparpillés qui s’en prennent aux forces maliennes, aux casques bleus de la Minusma, aux soldats français de “Barkhane” ainsi qu’aux populations civiles. Avec plus de 1000 militaires français, des centaines de casques bleus et des Famas, dire que “Gao est une ville perméable” est  une pierre dans le jardin des forces maliennes et françaises.

ANSONGO : Le nouveau maire d’Ansongo décède suite à un accident de circulation

Le nouveau maire d’Ansongo, Ibrahim Abdoulaye Touré, investi lundi est mort mardi matin suite à un accident de circulation. Le défunt se rendait à Ouatagouna pour l’investiture du maire de cette commune. L’accident a fait une autre victime et trois blessé dont un grave.

GAO : Des hommes armés attaquent une voiture entre Gao et Gossi

Des hommes armés ont enlevé mardi une voiture entre Gao et Gossi. Ils ont tiré sur l’un des occupants du véhicule qui a été grièvement blessé. Les bandits ont également dépouillé les passagers de tous leurs biens.

GAO : Lancement de la patrouille mixte par le gouverneur

Lancement mardi par le gouverneur de la patrouille mixte à Gao. La CMA est toujours absente. Des éléments de la CMFPR 2 et du MSA ont une nouvelle fois occupée les alentours du camp du Moc. Ils ont rappelé qu’ils sont toujours contre l’arrivée de la CMA à Gao et demandent leur insertion dans la patrouille mixte.

Tombouctou : enlèvement d’un véhicule du HCR

Hier après midi, un véhicule du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a été enlevé au niveau du quartier Sankoré à côté du monument des Martyrs.

Source : L’indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct