Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BANK OF AFRICA (BOA): Le personnel en colère contre le Directeur Général

Suite au refus de la direction de prendre en compte les doléances du personnel, le comité syndical de la Bank Of Africa (BOA), a organisé, le jeudi 17 avril dernier, un grand sit-in devant ladite banque. Pour la circonstance, le Secrétaire général de la BOA, Daouda Sow a eu le soutien de ses camarades du SYNABEF, du CSTM et de plusieurs secrétaires généraux des autres banques de la place.

Prenant la parole d’un ton calme, le secrétaire général Daouda Sow, s’est dit très fier et très honoré de par la présence massive du personnel du BOA mais aussi et surtout de par la présence remarquable des camarades des autres banques. ‘’Contrairement à ce que pense le DG, les Maliens ne sont pas des voleurs. Mais s’il cherche les vraies voleurs, qu’il lorgne du côté de ses missionnaires qui sont dans nos murs depuis des mois et qui refusent de partir’’, a-t-il fait savoir. Et de clarifier que le DG en charge de la BOA manque de sympathie en faveur du personnel.  Aux dires de M. Sow, il se passe des choses au niveau de BOA-Mali qui ne sont aucunement tolérés ailleurs. À en croire Daouda Sow, la BOA-Mali compte 8 expatriés qui empochent chaque année 40% du salaire total, contre 60% pour le personnel maliens, qui est de 400 personnes.

Madame Awa Sow, du CSTM, M. Hamadoun Bah du SYNABEF et les autres responsables syndicales des autres banques ont chacun témoigné de l’engagement de leur regroupement à se battre aux côtés de leurs frères du BOA, jusqu’à la satisfaction totale de leurs doléances.

Les points de revendication qui opposent le comité syndical de la BOA à sa direction sont : l’annulation pure et simple des taux d’intérêts sur tous les crédits à la consommation du personnel avec effet rétroactif 2017 ; La réduction du taux d’intérêt appliqué sur les prêts immobilier de 4% à 1,5% avec effet rétroactif 2017 ; Une augmentation du salaire de 25% avec effet rétroactif de 2017 ; La possibilité de paiement par tranche des parcelles identifiées à Diatoula en deux (2) exercices (Patrimoine BOA) ; L’aménagement immédiat d’une infirmerie ; L’attribution immédiate d’un CAR-PLAN pour le personnel BOA ; La formation d’un plan de carrière et la promotion des cadres locaux ; La mutualisation et/ou renégociation respectives des charges et/ ou contrats de Troika (BOA-Mali-Groupe BOA et BMCE) eu égard à leurs impacts sur l’activité. (Cas du contrat de prestation des factures BOA-France, des huissiers, Avocats et Notaires) et le cout de la délocalisation des services informatiques BOA et la suppression du poste de conseiller du Directeur Général au regard

de la présence de trois (3) DGA ; l’Uniformisation de la grille de salaire avant le 30 avril 2019 ; La promotion des cadres locaux pour optimiser les charges du personnel par la réduction au strict nécessaire du personnel expatrié ; Inviter la CARRAE à informer l’ensemble du personnel sur le mécanisme de fonctionnement de l’assurance (jouissance liquidation) ; Activation urgente d’un comité de veille sur l’éthique et la déontologie de notre profession et enfin, veillez au strict respect du règlement intérieur en matière de recrutement et de renforcement des capacités (formation).

Drissa Kantao

 Le Confident

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct