Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bamako : l’ONG AMASBIF renforce les capacités des comités de veille citoyenne

L’approche de la bonne gouvernance fait de la participation citoyenne la pierre angulaire des systèmes de gouvernance des pays en développement et l’accès à l’information devient le moyen permettant aux citoyens d’exercer le contrôle de l’action publique.

C’est sous cet angle  que l’Association Malienne pour la Sauve garde du Bien  Etre familial (AMASBIF) a organisé le  mardi 05 Février 2019 au siege de l’ONG à Djelibougou une journée  d’échange dite  « journée de travail technique avec les comités de veille ».

L’objectif visé  est de renforcer les capacités des membres des comités de veille  dans le cadre de  l’élaboration des rapports  alternatifs dans le domaine de l’eau, hygiène et l’assainissement.

Pour la circonstance ils sont nombreux à prendre  part à cette journée d’échange les membres des comités de veille de  Banconi en commune I, du district de Bamako, de  N’teguedo Niaré et N’teguedo Samassebougou dans la commune rurale de Djalakorodji)

Leur présence massive est de témoigner que cette rencontre est si importante car elle évoque tous les problèmes liés à la gestion de l’eau  dans ces différentes communes.

En prenant la parole au nom de la présidente de l’ONG AMASBIF , la directrice exécutive Mme Coulibaly Seynabou Diallo soutient : «  la présente journée de travail technique avec les comités de veille de  Bamako  et  Djalakorodji rentre dans le cadre du renforcement des capacités de veille des membres de différents comités dans le domaine de la gestion de l’eau, hygiène et assainissement »

L’occasion était bonne pour elle  d’appeler les participants à plus d’assiduités, et à faire des recommandations  pertinentes  pour améliorer encore d’avantage la gestion de l’eau dans les différentes communes.

Pour sa part le facilitateur Alamir  Touré a indiqué que  la tenue de cette journée d’échange répond à un souci  d’amener  désormais les membres des comités de veille à élaborer sans difficultés les rapports alternatifs citoyens car depuis 2016 des comités de veilles citoyens ont été mis en place à Djalakorodji et en commune V du district de Bamako avec des  résultats positifs.

Au cours de cette  journée d’échange avec les membres des comités de veille  plusieurs aspects liés à la gestion de  l’eau seront abordés notamment : « Comment  élaborer un bon rapport alternatif », « Comment collecter les données sur l’eau, et surtout la question relative à la gestion des bornes fontaine par les comités de veille ».

Par  ailleurs il a rassuré les participants que toutes les recommandations issues de cette rencontre seront transmises à la présidente de l’ONG AMASBIF Mme Barry Aminata Touré

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct