Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Autorités intérimaires : Comment Gao a cédé

Malgré les tensions à Gao, maintenues par des combattants armés et une partie de la population civile, opposés aux autorités intérimaires dont les nomination ont été faites sans les consulter ni les inclure, Djibril Maiga, nouveau président du conseil régional sera bien intronisé, comme prévu, ce jeudi 2 mars.

bureau assemblee regionale gao nord mali

Un grand doute subsistait encore ce jeudi matin quant à la tenue de la cérémonie d’investiture du président de l’exécutif régional, Dijibril Maiga, vu les protestations et les oppositions d’une partie de la population civile et des mouvements armés, dont une centaine de combattants du CMFPR2 avaient pris en otage les locaux du conseil régional. C’est hier, mercredi 1er mars, après une négociation de 12 H, que la décision était prise de ne pas faire obstacle à l’installation des autorités intérimaires. Le bâtiment du conseil régional fut restitué et placé sous bonne garde des FAMA, dans la soirée.

Tractation politico-religieuse Cet heureux dénouement a été possible par l’action de deux hommes, le ministre de la Réconciliation Mohamed El Moctar et le Grand Imam de Gao, Alpha Oumar Almahadi. Le gouvernement avait dépêché lundi 27 février, le ministre de la Réconciliation pour obtenir des faveurs, dont la tenue de la cérémonie d’intronisation de l’autorité intérimaire à Gao. « Le Grand Imam a appelé la population, les mouvements de résistance, le CMFPR2 et le cadre de concertation, mercredi matin. Les négociations ont duré de 9h jusqu’à 22h et nous avons accepté ce compromis-là avec le marabout », précise Moussa Boureima Yoro, porte-parole des mouvements de résistance civile.

Si l’influent Grand Imam de Gao est parvenu à lever les obstacles qui se dressaient devant l’investiture, très contestée, de Djibril Maiga, c’est en échange du respect, par le gouvernement, des doléances des mouvements civils de Gao, qui seront transmises par ce religieux aux autorités maliennes, et qui concernent notamment, l’élargissement des instances des autorités intérimaires à des membres de la société civile et l’intégration des jeunes de Gao désarmés, dans le DDR (Désarmement, démobilisation et réintégration). « Je suis reconnaissant envers ce marabout, car c’est lui le guide spirituel de la résistance et c’est grâce à lui que nous avons pu faire faire les choses. Nous, nous sommes des profanes dans la maîtrise du Coran, il nous a fait comprendre que selon la sharia, pour s’imposer, il faut qu’il y ait des préalables. Un individu ne peut rentrer dans une famille sans la permission. Tout cela fait partie des lois islamiques que nous ne connaissions pas, ce sont ces détails-là qui nous ont permis d’organiser notre résistance, donc nous ne pouvons pas lui refuser cette faveur », poursuit le porte-parole.

En gage de bonne foi et pour preuve de sa volonté à honorer les doléances des populations, le gouvernement a désigné 3 hommes et une femme pour intégrer 4 commissions au niveau des autorités intérimaires, et il devra, dans un délai de 15 jours, exécuter les doléances transmises par le Grand imam. « C’est la dernière chance que nous laissons au gouvernement, si ce délai est atteint et que rien n’est fait, alors ils verront. Les populations ont perdu toute confiance en l’État après les engagements du 12 juillet 2016. Cette dernière chance, c’est parce qu’Almahadi en est le garant et il qu’il a vraiment sauvé la situation », souligne Moussa Boureima Yoro.

La délégation gouvernementale qui doit introniser Djibril Maiga dans ses nouvelles fonctions a d’abord fait halte à Ménaka, où une cérémonie confirmera Abdoul Wahab Ahmed Mohamed comme président de l’assemblée régionale de Ménaka. La cérémonie à Gao devrait avoir lieu dans la cité des Askia, cet après-midi vers 16h.

 

Source: journaldumali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct