Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Autonomisation des femmes et jeunes filles : UN PARTENARIAT PROMETTEUR

Le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille et Care international Mali viennent de sceller un accord de partenariat. Les documents qui matérialisent cet accord de collaboration ont été paraphés hier par le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Traoré Oumou Touré et le directeur pays de Care au Mali, Yao Douvon. 

mme traore oumou toure ministre promotion femme enfant famille

Il s’agit à travers ce partenariat qui cible l’autonomisation socioéconomique et politique des femmes et jeunes filles, de mutualiser  les idées, les ressources et efforts en vue de contribuer à réduire de manière significative, la pauvreté et combattre l’injustice sociale dans le pays.

L’impact recherché est le changement durable des conditions de vie des femmes et des filles maliennes.  Cette approche témoigne de la volonté commune des deux parties,  désormais partenaires, de s’inscrire dans une dynamique de collaboration sur le long terme et d’assurer le développement d’un partenariat mutuellement avantageux au bénéfice de nos familles.

A cet effet, le département en charge de la Promotion de la Femme et Care travailleront ensemble afin de valoriser  les approches et modèles. Ceux-ci doivent être intégrés dans les projets, programmes, stratégies et politiques existants comme le fonds FAFE, le projet Plateforme multifonctionnelle, la Politique nationale genre pour assurer l’autonomisation socio économique et politique des femmes et des filles. Le protocole est conclu pour une durée de 5 ans.

A travers ce partenariat, le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille s’engage à  associer Care dans la mise en œuvre du plan stratégique en ce qui concerne ses interventions ainsi que la mise en place des politiques et des procédures. Il est aussi question d’informer Care des activités et de l’associer dans la définition des stratégies et opportunités stratégiques sur l’agenda des politiques dans notre pays.

Care travaillera à mobiliser des fonds nécessaires aux programmes d’intervention,selon son plan stratégique et associera son partenaire  dans les étapes de conception, de mise en œuvre et de suivi-évaluation des projets.  L’ONG apportera aussi  son appui technique et matériel aux organisations locales et structures étatiques au niveau national et déconcentré.

Pour le représentant pays de Care, il était temps de donner une base plus solide à la collaboration entre les deux parties afin que leurs relations soient plus formelles et s’inscrivent sur le long terme pour  avoir plus d’impact.  A cet effet, Care Mali, soutient-il ne pouvait pas trouver meilleure entrée pour la formalisation de sa collaboration avec le gouvernement que le ministère en charge de la Promotion de la Femme.

« En effet, les femmes et les filles constituent le groupe d’impact prioritaire des programmes et initiatives de notre organisation. Elles sont au cœur de sa stratégie programmatique », a poursuivi Yao Douvon.

La mise en œuvre de ce protocole se traduira par plus d’impact assurera aussi de manière efficace la participation du Mali au vaste mouvement porté par les femmes en Afrique de l’Ouest que CARE international, à travers son bureau  dans la sous-région, a mis en route pour la période 2016-2020. Ce mouvement est appelé « Women on the Move » qui cible 15 millions de femmes.

Mme Traoré Oumou Touré a expliqué que le  protocole de partenariat trace la voie d’une nouvelle forme de collaboration, bâtie sur la mutualisation des efforts, moyens et expertises pour la recherche de plus d’efficience et d’efficacité au bénéfice de la femme et de la fille.

« Le parachèvement de ce processus, indiquera Mme le ministre  démontre notre volonté commune de développer des actions et stratégies innovantes pour l’amélioration durables des conditions de vie des femmes et des filles qui demeurent confrontées à des facteurs exacerbant leur vulnérabilité et les maintenant dans la pauvreté.

Oumou Touré a donné l’assurance que tout sera entrepris du  côté  du département qu’elle pour assurer que les approches porteuses, les modèles réussis testés et modélisés par Care soient pleinement pris en compte. Ceci permettra  d’améliorer nos outils et politiques en faveur de l’autonomisation politique et socio-économique  de la femme et la fille. A cet effet, le ministère compte sur Care pour son expertise à la revue de ces outils et politiques.

Mariam A. Traoré

Source: essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct