Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Autonomisation des femmes du Mali : L’Ong Agir et l’Anpe ouvrent des magasins de vente pour des femmes de Koulikoro

La présidente de l’Ong Agir, Mme Kéïta Aminata Maïga (épouse du président de la République) a mis à profit le 31 juillet consacré Journée panafricaine des femmes pour procéder à l’ouverture des magasins de vente de produits locaux agricoles transformés par l’Association des femmes transformatrices de la région de Koulikoro.

keita aminata maiga premiere dame malienne

La coupure symbolique du ruban des magasins (fruit d’un partenariat Anpe-Ong Agir) a été effectuée par la présidente de l’Ong Agir, le lundi 31 juillet 2017 à Kalabancoro Plateau en présence des autorités de Koulikoro et du directeur général de l’Agence nationale pour l’Emploi (Anpe), Ibrahim Ag Nock et d’autres personnalités.

La cérémonie d’ouverture des magasins a été une grande fête à Kalabancoro Plateau. Les femmes des 15 associations bénéficiaires des magasins et les autorités politiques de Kati n’ont pas caché leur satisfaction par rapport à cette générosité de Mme la première dame du Mali, initiatrice des projets.  Pour le maire de Kalabancoro, Tiécoura Amadou Diarra, l’ouverture des magasins s’inscrit dans la politique nationale du Mali qui place la femme au centre des axes stratégiques de développement du Mali.  Il fera l’éloge de la présidente de l’Ong Agir qui, à ses dires, est dynamique, exceptionnelle, combattante, infatigable pour promouvoir le bien-être socio-économique des femmes du Mali en vue de réduire le fossé de l’inégalité entre les femmes et les hommes. “Par l’ouverture des magasins, des emplois directs et indirects seront créés qui impacteront positivement la vie quotidienne de nos femmes, de nos enfants et de la société malienne”, a-t-il dit, avant de rappeler aux femmes bénéficiaires l’adage qui dit que “la meilleure aide est celle qui permet de se passer de l’aide” pour dire qu’elles ont des micro entreprises qui se développeront par leur courage et la qualité des produits vendus dans ces boutiques qui vont inspirer d’autres femmes de la commune. Il a promis que les femmes peuvent compter sur la mairie pour ce qui est de la commercialisation des produits vendus dans les magasins et la recherche des partenaires financiers.

Les magasins facteurs d’autonomisation financière  des femmes et de la valorisation des produits locaux agricoles

Mme Bocoum Awa Guindo, directrice régionale de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, fera un témoignage de la générosité de Mme Kéita Aminata Maïga qui a beaucoup fait pour les femmes de la région de Sikasso, surtout pour les handicapés qui ont été dotés en tricycles en plus d’actions pour la survie des enfants et l’assainissement des cadres de vie des Sikassois. Selon elle, l’ouverture des magasins créera des emplois. Ce qui permettra de réduire le chômage, la pauvreté, la migration de beaucoup de femmes, de beaucoup d’enfants. Avec ce projet, la détresse des familles va diminuer. Il sera facteur d’autonomisation des femmes. “Les femmes des 15 associations qui viennent de bénéficier des magasins créeront des emplois. Parce que chaque association a plus de 100 femmes. Quand tu donnes quelque chose à une femme,  tu as servi trois personnes : la femme elle-même, son mari, ses enfants. Les magasins permettront la valorisation des produits locaux agricoles. Les magasins vont assurer l’autonomisation financière des femmes”, a-t-elle dit, avant de promettre l’accompagnement de son département.

Au nom de l’Ong Agir, Mme Konaré Nafissatou Guindo révélera que cette Ong accompagnera les femmes en payant les frais de location des magasins pendant une année. Elle a appelé les femmes au courage et à la persévérance pour être des références pour d’autres femmes. Mme Sirebara Fatoumata Diallo, porte-parole des femmes bénéficiaires, invitera les Maliens à venir s’approvisionner dans les magasins pour consommer local. Ce qui permettra de promouvoir les produits locaux agricoles vendus dans les magasins et de lutter contre le chômage, la pauvreté.

Le Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe), Ibrahim Ag Nock, témoignera de l’humilité de Mme IBK qui a su montrer à l’endroit des femmes que l’Ong Agir fait la promotion et la consolidation des emplois. A ses dires, la présidente de l’Ong Agir, Mme Kéita Aminata Maïga, est engagée sur tous les chantiers de développement, singulièrement ceux relatifs à l’épanouissement et à l’autonomisation des femmes. Il affirmera que le développement de l’Afrique, voire du monde, se fera avec les femmes ou ne se fera pas du tout. Il a remercié la coordinatrice et l’ensemble des travailleurs de l’Ong Agir pour avoir associé l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) à la mise en œuvre du projet de doter chaque région d’un magasin spécialisé pour la vente des produits transformés par les femmes. “Le projet de magasin régional des produits de la transformation est une initiative salutaire de l’Ong Agir qui permet de résoudre les problèmes d’espace de vente pour certaines femmes et d’accès pour la clientèle à l’ensemble des produits au même lieu. C’est pourquoi l’Anpe se réjouit du partenariat avec l’Ong Agir autour de ce projet dans le secteur de la transformation qu’elle accompagne depuis plus d’une décennie”, a-t-il indiqué, avant de rappeler que de 2010 à nos jours, l’Anpe a formé et inséré 70 associations féminines sur l’ensemble du territoire national, contribuant ainsi à la création de plus de 700 emplois directs.  Il a par ailleurs souligné que le secteur primaire est un instrument qui fédère un ensemble d’activités économiques de l’agriculture. “Chacune de ces activités mobilise une batterie d’acteurs économiques qui créent des emplois générateurs de revenus. C’est dire que le secteur primaire constitue une véritable mine d’emplois à exploiter. C’est en tenant compte de tout cela que l’Anpe, depuis quelques années déjà, met le cap sur l’autonomisation des femmes”, a-t-il souligné, avant de souhaiter que les magasins puissent servir la cause des bénéficiaires en améliorant substantiellement leurs revenus pour faire reculer de façon significative la pauvreté au Mali.Après ces interventions, Mme Kéita Aminata Maïga a procédé à la coupure symbolique du ruban consacrant ainsi l’ouverture des magasins. Elle a par la suite invité ses accompagnateurs à profiter de cette ouverture des magasins pour donner l’exemple en achetant beaucoup de produits.                         

Siaka DOUMBIA

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct