Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Attaque terroriste de Bamako : Pourquoi le campement ‘’Kangaba’’ ?

Ce dimanche 18 juin, en milieu d’après midi une attaque armée a été perpétrée contre  l’espace de loisir, le campement ‘’le Kangaba’’. Elle n’a pas encore été revendiquée, mais toutes les informations et témoignages recueillis s’accordent  sur une attaque terroriste. Qui a fait deux morts dont une franco gabonnaise et deux blessés dont un élément des Forces anti terroristes maliennes ( FORSAT).

armee malienne force speciale gendarme police gipn soldat militaire garde nationale attentat fusillade attaque terroriste djihadiste islamiste site campement kangaba

Sur le site du ministère de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile on annonce aussi qu’  « un terroriste blessé a pu s’échapper laissant un pistolet mitrailleur avec six chargeurs et des bouteilles contenant des substances explosives ».

 touriste etranger europeen francais otage campement Kangaba

La question qui se pose est de savoir pourquoi, les terroristes ont porté leur choix sur le campement ‘’Le Kangaba’’ ?

En effet, la réponse est simple.  Le campement ‘’Le Kangaba’’, autrement appelé le campement de Yirimadio est un lieu de villégiature, situé à une trentaine de kilomètres de Bamako, très prisé par les Occidentaux, surtout en cette période de forte chaleur dans la capitale. Etant donné que les occidentaux constituent la première cible des groupes jihadistes-terroristes, il était bien admissible que cet endroit relevait d’une zone à haut risque.

La deuxième raison peut s’expliquer par des causes religieuses. Cela au regard du mois de Ramadan en cours (22ème jour). Dans le raisonnement des islamo-radicaux, durant cette période pieuse, de tels endroits sont fréquentés généralement par des ennemis de l’Islam ‘’les cafres’’. Une telle attaque constitue pour eux un jihad.

Une troisième raison serait stratégique. Cela au regard du fait que cet espace est situé à la sortie de la ville, sur la route nationale 6 (RN6),  qui va vers le Nord-Est en direction de la région de Ségou. Une situation géographique qui permet de s’échapper vite et effacer toutes ses traces.

Au regard donc de toutes ces considérations et bien d’autres, le moins que l’on puisse dire est que durant les weekends, où le niveau de fréquentation du ‘’campement’’ s’accroit, des mesures spéciales de sécurité devraient être de mise pour contenir toute attaque jihadiste. Cela en considération des mobiles de ces attaques, revendiquées généralement par Aqmi et ses ouailles.

Faut-il le rappeler, la dernière attaque visant les occidentaux dans la capitale malienne remonte à mars 2016 contre l’hôtel ‘’Nord-Sud’’ de Bamako, où sont campés  des officiers formateurs de l’Union européenne (EUTM-Mali).  Auparavant deux autres attaques de même type ont eu lieu, le 20 novembre 2015, contre l’hôtel Radisson Blu (qui a fait 20 morts) et en mars 2015 contre le Bar-restaurant ‘’ La Terrasse’’ ayant fait cinq morts, dont deux Occidentaux.

Moustapha Diawara

Par Le Sursaut

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct