Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assemblée nationale du Mali : La session d’octobre ouvre ses portes ce lundi

L’article 65 de la constitution du 25 février 1992 stipule que : « L’Assemblée nationale se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an. La première session s’ouvre le premier lundi du mois d’octobre. Elle ne peut excéder soixante-quinze jours. La deuxième session s’ouvre le premier lundi du mois d’avril et ne peut excéder une durée de quatre-vingt-dix jours ». Conformément à cette disposition constitutionnelle, les responsables de l’Assemblée Nationale du Mali informent l’opinion nationale et internationale que l’ouverture de la session d’octobre appelée session budgétaire est prévue pour ce lundi 1er octobre 2018 à 10 heures à l’hémicycle.

L’un des projets de loi qui sera examiné par les honorables députés durant cette session d’octobre est le projet de loi portant loi de finances pour l’exercice 2019. Ce projet de loi a déjà été adopté lors du conseil des Ministres, le mercredi 19 septembre 2018. Le communiqué dudit conseil des ministres précise que sur le rapport du ministre de l’Economie et des Finances, le Conseil des Ministres a adopté un projet de loi portant loi de finances pour l’exercice 2019. « Au titre de l’exercice 2019, les recettes budgétaires s’élèvent à 2 023 milliards 150 millions de FCFA contre 1 957 milliards 625 millions FCFA en 2018, soit une augmentation de 3,35%. Les dépenses s’élèvent à 2 410 milliards 400 millions de FCFA contre 2 330 milliards 778 millions de FCFA dans le budget de 2018, soit une augmentation de 3,42%. Le projet de budget 2019 présente un déficit budgétaire global de 378 milliards 250 millions de FCFA contre 373 milliards 153 millions de FCFA dans le budget de 2018, soit une augmentation de 3,78%. Ce déficit sera financé par les ressources provenant des aides budgétaires extérieures et par la mobilisation de l’épargne à travers les titres d’emprunt émis par le Trésor », révèle le communiqué du conseil des ministres. Elaboré conformément aux recommandations de l’UEMOA (Union économique monétaire ouest africaine) sur la gestion des finances publiques, le communiqué du conseil des ministres signale que le projet de budget 2019 tient également compte de la mise en œuvre des orientations de l’action gouvernementale notamment l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ; les réformes des forces armées et de sécurité ; l’opérationnalisation des nouvelles régions ; l’amélioration des conditions de travail des agents de l’Etat par l’octroi des avantages ; le renforcement des crédits alloués pour le développement de l’Agriculture et les autres secteurs sociaux et la croissance et la création d’emploi. Par ailleurs, il convient de signaler que cette session budgétaire intervient au moment où le renouvellement des 147 députés est prévu pour le mois de novembre et de décembre prochain. Car, les élections législatives sont prévues pour les 25 novembre et le 16 décembre 2018.

Aguibou Sogodogo

SourceLerepublicainmali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct