Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assemblée générale de la ligue de Bamako : Yambox garde la main

L’Assemblée générale extraordinaire élective de la Ligue de football du District de Bamako s’est déroulée, samedi 10 mars 2018, au stade du 26 Mars. Les assises, décidées et organisées par le Comité de normalisation de la Fédération malienne de football, étaient pratiquement sans enjeux puisqu’un seul candidat était en lice. Il s’agit de Kassoum Coulibaly. Il a logiquement remporté la mise avec les voix de cinq districts football et huit clubs de Ligue 1 soit 18 voix sur 18 présentes. Les huit clubs sont : Stade malien, Onze Créateurs, Réal, LCBA, ASOM, USFAS, AS Black stars et Yeelen Olympique. Chaque district dispose de 2 voix contre 1 pour les clubs. On note l’absence du district de football de la Commune I et quatre clubs de première Division qui sont le Djoliba, le CSK, l’ASB et le COB.

Après le 27 février 2016 et le 11 juin 2016, c’est la 3è fois que l’élection de la ligue de football de Bamako est reprise le samedi 10 mars 2018. C’est Yambox qui a toujours gagné mais Boubacar Monzón Traoré, qui conteste sa légitimité, ne s’est présenté à aucune des reprises. Pour cause, il a toujours constaté des irrégularités dans la convocation, estimant qu’en tant que président sortant c’est à lui de convoquer et d’organiser l’Assemblée générale élective conformément aux textes. Quelques heures après les assises, l’un de ses soutiens a confié qu’ils vont attaquer le vote devant la commission de recours et le Tribunal arbitral du sport (TAS). « Nous attaquerons aussi la décision de passer à 20 clubs en première Division. La présidente du CONOR, elle-même a dit que le championnat à 20 clubs ne répond à aucun texte. Le Comité de normalisation n’est pas au-dessus des textes. Nous allons gagner et on aura perdu une année », a déclaré notre interlocuteur, très remonté contre la tournure que prennent les choses.

Le problème de la ligue de Bamako a débuté le 26 septembre 2015. Ce jour-là, à l’Assemblée générale élective, deux candidats étaient en lice : le président sortant, Boubacar Monzon Traoré et son ancien vice-président, Kassoum Coulibaly « Yambox ». Quelques heures après le début des travaux, Yambox et ses partisans ont quitté la salle pour protestation contre ce qu’ils appellent des tricheries. Les travaux se sont poursuivis sans eux et Boubacar Monzon Traoré est réélu pour son 3è mandat. Au même moment, à la mairie de la Commune IV, Kassoum Coulibaly est élu président de la ligue de Bamako. Deux bureaux se disputaient ainsi la légitimité de gérer le football de la capitale. Mais, le Comité exécutif de la FEMAFOOT de l’époque, dont Yambox était membre, avait validé le bureau dirigé par le 3è vice-président de la fédération.

A KEITA

 

Source:  Le Témoin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct