Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

AQMI, c’est fini !

Les Maliens de plus de 20 ans se souviennent tous de la terreur qu’a inspiré Al Qaïda, du World Trade Center en 2001 à leur attaque éclair contre nos villes et nos FAMA en 2012. Mais aujourd’hui, Al Qaïda, et notamment sa « filiale » AQMI, sont en perte de vitesse, et laissent un vide au Sahel que l’Etat Islamique veut remplir, laissant planer le doute sur ce que fera Ansar Dine.

Mourabitoune MUJAO TERRORISTE REBELLES MNLA aqmit azawad

Je me souviens, comme vous, de ce qu’était AQMI au sommet de son pouvoir. En 2012, après le putsch, et avant que les français ne battent et traquent les terroristes, ils avaient, avec l’aide des traitres d’Ansar Dine, pris Kidal, Tombouctou, Gao, et s’apprêtaient à fondre sur Mopti et Sévaré comme des rapaces, prêts à se jeter sur Bamako. A cette époque, ils étaient craints et redoutés, et personne n’aurait osé les prendre à la légère.

Mais, comme disait un vieux griot, qui court après le temps n’attrape que le vent. En effet, AQMI n’est plus la bande terrible que nous avons connue, mais un petit ramassis de criminels et de bandits, qui nous font croire qu’ils sont dévoués au djihad alors que ceux sont des voleurs de bétail.

Alors que ce mouvement comptait des centaines de combattants en 2012 2013, il ne compte aujourd’hui que quelques dizaines d’hommes, qui survivent péniblement autour des lacs de Tombouctou.

Les « soldats » aux ordres de l’émir algérien Abou El Haman et des autres étrangers réussissaient cependant à garder une certaine influence dans les groupes terroristes, grâce à leur maitrise des armes et des bombes, et aux revenus issus de la drogue. Mais, ils sont aujourd’hui dépassés, secondaires, et remplacés par un acteur plus puissant, que j’ai déjà évoqué dans un de mes articles ; l’Etat Islamique au Grand Sahara d’Abou Walid Sahraoui.

L’EIGS est un groupe bien plus dynamique qu’AQMI ; bénéficiant du sombre prestige de l’Etat Islamique en Irak, et d’unrenfort à venir de 2000 combattants ayant fait la guerre en Irak ou en Libye, l’EIGS est en train de supplanter AQMI, et s’étend peu à peu au-delà de la région de Ménaka. Ce nouveau groupe, aves sa puissance, ses armes, ses hommes plus nombreux, risque de bouleverser les relations entre les différents terroristes.

En effet, à présent qu’AQMI n’est plus qu’un petit groupe de bandits, que vont faire ses anciens alliés ? Il se murmure déjàqu’Amadou Kouffa, après avoir mis fin à ses liens avec Iyad Ag Ghaly, se rapprocherait de l’EIGS. Mais posons-nous la question ; Iyad Ag Ghaly va-t-il aussi rejoindre l’Etat Islamique pour sauver sa peau ?

B Samba

Suivez-moi sur @bsamba730

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct