Après sa démission Forcée : L’état de santé de CMD se serait aggravé

Comme le dirait l’autre, tout pouvoir terrestre transmis par un être physique a une fin. Et le plus souvent, la fin de ce pouvoir affecte dangereusement et négativement celui qui le détenait.

Cet adage vient de trouver sa justification sur la démission  du désormais ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra (CMD) qui, investi à la tête de l’Exécutif, a cru que cette position lui avait été transmise par le Bon Dieu seul. Et voilà que la fin de son séjour à la tête du gouvernement a été décrétée par ceux-là même qui l’avaient pourtant promu à ce poste. En effet, surpris par la nouvelle, CMD serait dans un état d’humiliation à tel point qu’il serait gravement souffrant. L’état de santé de l’ancien Premier ministre s’est dégradé depuis qu’il a été forcé de rédiger et lire sa propre lettre de démission. Les hommes de Kati lui reprochaient d’être la cause du blocage de la résolution de la crise, de n’avoir aucun égard pour le peuple malien, d’être arrogant, de prendre des décisions et de voyager sans en rendre compte à la hiérarchie, encore moins obtenir son approbation. En plus, il  finira par révéler au peuple malien ses ambitions électorales autrefois.

En tout cas, sa démission a été applaudie par de nombreux maliens qui ont accueilli cet acte des militaires de Kati avec un ouf de soulagement, surtout que certains soutiennent que ses agissements cachaient un manque de charisme et d’intelligence politique doublé d’une incompétence avérée. Et l’Accord-cadre dont il se prévalait interdisait à tous les acteurs directs de la transition de se présenter à la candidature aux prochaines échéances électorales. « Mouillé » par ses amis d’hier, CMD serait submergé d’une honte qui se serait transformée en maladie.  Et nos sources signalent que l’ancien Premier ministre serait en train de solliciter l’accord de ses détracteurs pour se rendre à l’étranger en vue d’y recevoir des soins. Notons aussi que malgré son état de santé, CMD pour des contraintes administratives a cédé officiellement (au cours de la cérémonie de passation de service) le tablier à son successeur Diango Sissoko. Aussi, une source proche de lui, nous signale que CMD souffre d’une douleur au niveau de la poitrine.

Serge Lath