Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Appui à la Coopérative des teinturières Lolognèduman: le comité d’orientation fait le point

 

Conformément à un engagement de départ, le Projet « Renforcement de la commercialisation des produits de la coopérative des femmes teinturières de la Commune CV du district de Bamako (Lolognèduman), afin d’améliorer les conditions de vie » a soumis le bilan de ses activités à mi-parcours au Comité d’orientation mis en place à cet effet. L’activité s’est déroulée dans la salle de délibération de la mairie de la CV du district, le 3 mai dernier.

La cérémonie d’ouverture des travaux présidée par la représentante du maire de ladite commune, Mme Coulibaly Oumou Coulibaly, a enregistré la présence du coordinateur du projet de commercialisation du Bazin MZC, Fadiala Kamissoko ; de Daouda Konaté, assistant-coordinateur ; des femmes responsables de la Coopérative Lolognèduman ainsi que des partenaires d’exécution, dont ACOD Niètaaso.
Il s’agissait par cette initiative de présenter les résultats obtenus du projet en cours d’exécution au Comité d’orientation (membres de la mairie, des bénéficiaires, MZC et ses partenaires…) de relever les obstacles et de projeter les perspectives pour une meilleure orientation.
Après les mots de bienvenue de la représentante du maire et la présentation de l’historique et les objectifs du MZC par Fadiala Kamissoko, les résultats atteints par le projet, sur la période d’octobre 2016 à mars 2017, ont été présentés aux participants. M. Kamissoko a expliqué que le MZC, dans sa logique d’intervention, au démarrage de tout projet, mettait en place un comité d’orientation.
Il a porté à l’attention des participants sur l’élaboration, la diffusion puis la révision de nouvelles règles de fonctionnement de la coopérative qui font de Lolognèduman, une coopérative de services qui s’occupe seulement de l’intendance (fourniture de bazin blanc, d’intrants et de frais de commercialisation).
Les associations, quant à elles, produisent et vendent pour leur propre compte, selon lui. Après une année de mise en œuvre de ces nouvelles règles, elles ont été réajustées pour permettre aux associations d’avoir des prêts un peu plus consistants qu’elles remboursent à la coopérative avec un intérêt de % par mois, a fait savoir le coordinateur.
Sur la question de la mise en place d’une fonction de coupe et couture au compte de la Coopérative, le coordinateur a souligné que ses bases ont été déjà jetées. À cet effet, 12 jeunes couturières de la coopérative ont été formées par un institut privé de la place et ont été installées dans trois ateliers de couture que le projet a dotés en matériels et équipements nécessaires. Une équipe de tailleurs expérimentés assure le coaching pendant cinq mois (Avril-Août 2017), a-t-il précisé.
Si la Coopérative et ses associations ont pu participer à trois foires sous régionales au cours de l’année 2016 : la foire ramadan 2016, le Salon international de l’Artisanat de Ouagadougou et la foire du Sommet Afrique France, l’accès au visa demeure une barrière pour aller au-delà du continent, a-t-il regretté.
La participation à ces foires a permis d’établir des contacts, selon lui, pour des relations de collaboration et commerciaux prometteuses.
Aussi, des mesures sont-elles en cours, notamment en matière de formation et de renforcement de capacités pour l’amélioration de la gouvernance de la coopérative, selon le responsable.
Les femmes, elles-mêmes, reconnaissent des efforts de la part de MZC et ses partenaires pour les accompagner. Des difficultés qui empêchaient les membres de la coopérative de se regrouper régulièrement sont en passe d’être remontées, a rassuré une participante. Elles ont exprimé leur détermination pour faire face aux préoccupations posées pour faire de leur coopérative un exemple de partenariat réussi.
Il est à noter que la coopérative, Lolognièduman, depuis sa création, en 2011, est appuyée par l’ONG espagnole MZC et son partenaire d’exécution ACOD Niètaaso.
L’ONG MZC désigne en Espagnole « Mujeres en Zona de Conflicto » (Femmes en Zone de Conflit). Il s’agit d’une ONG de développement créée par des femmes et des hommes dont la principale motivation est de lutter contre la pauvreté, de protéger les droits humains et favoriser les politiques qui font la promotion de l’équité du genre et favorables à un développement humain durable.
Au Mali, MZC, qui appuie la coopérative des teinturières « Lolognèduma », a décidé avec ses partenaires, depuis 2015, d’ouvrir une porte sur l’extérieur en vue de mieux écouler les produits de leurs activités (sur les marchés nationaux et internationaux).

PAR Modibo KONE

 

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct