Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Appel à candidature au poste de DG de l’APEJ : Une candidature extérieure recommandée !

Lancé il y a quelques semaines, après le limogeage en juin dernier, de M. Amaou Cissé,  Directeur Général, cela sans aucun commentaire chef du département M. Maouloud Ben Kattra, le nom du nouveau Directeur Général se fait toujours attendre. Selon nos radars, la majorité du personnel après avoir vécu les affres de la gestion dite « clanique, politique et familiale » de l’ex DG Amadiou Cissé, ne veux plus d’une candidature interne qui va crescendo aggraver la situation de l’APEJ agonisante.

APEJ-EMPLOI-MALI

Crée en 2004 par la loi 90-110 AM-RM sous l’impulsion due l’ex Président Amadou Toumani Touré, le Directeur Général de l’APEJ est nommé par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition du ministre de tutelle. Le DG à son tour nommé le DGA qui devient son principal collaborateur. De nos, l’intérim est assuré par le DGA, ex collaborateur du DG limogé. L’homme se bat sur tous les fronts pour être confirmé suite à l’appel à candidature lancé par l’actuel Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Ne veut plus d’Selon nos informations, la plupart du personnel ne veut plus d’une candidature interne car permettra d’enfoncer l’APEJ qui est minée par des divisions créées par un clanisme criard instauré par Baby et son équipe.

Une chance à un technocrate

Comme il faut le savoir, de son création en 2004 à ce jour, l’APEJ spécialisée dans le renforcement des capacités dans l’employabilité à travers des stages, a vu plus de 30 000 jeunes bénéficiés de ce important projet de Hamady Hamady. De nos jours, selon des spécialistes en la matière si les pouvoirs publics veulent maintenir cette dynamique, doivent donner la chance à une candidature extérieure, donc à un Technocrate afin de redresser cet EPA qui agonise. Et pour cause !

A en croire nos radars, il y a plus de quatre mois que des stagiaires attendent leurs dus, du jamais vu à l’APEJ. « L’arrivée d’une candidature Interne, peu propice au redressement de la boîte et ses performances d’antan, va plutôt permettre une continuation du plan de travail mis en place par le DG limogé qui consiste selon nos informations à exclure, piétiner des cadres valables au profit d’une équipe béni oui oui.

Clairvoyance du Ministre

Selon nos informations et une bonne partie du personnel, le Ministre Ben Kattra qui s’est déjà signalé dès son arrivée en relevant le DG Cissé, devrait veiller sur l’APEJ qui est une grande malade à ce jour puisque en état de déliquescence avancée grâce à une gestion jugée calamiteuse par certains spécialistes. Un bilan sombre que l’ex DG nie en bloc et donne le temps de juger son passage à la tête de l’APEJ (2014-2017). « Je suis serein. Lassons le temps au temps », nous a-t-il confié.

Séjour cahin cahan du DG sortant

Recruté à l’APEJ en tant que secrétaire particulier du PCA grâce aux influences d’un gros bonnet de la République, qui serait toujours aux manœuvres, Amadou Cissé, semble laissé que de mauvais souvenirs, si l’on en croit nos informations.

Une gestion clanique émaillée par un recrutement jugé inutile et trop budgétivore, sans nécessité de service de cinquante jeunes proches du parti majoritaire augmentant ainsi les charges de l’APEJ ; passations de marchés jugés peu catholiques; parrainages d’associations à coups de sommes colossales ; gestion clanique semble-t-il avec son Ministre de tutelle. La conséquence directe de cette façon de gérer l’APEJ a intéressé les limiers du Vérificateur Général qui ont effectué deux contrôles sur les gestions des périodes de 2014-2015 et 2016. Les mêmes sources font état de frissons dans le dos sans autre précision. Donc, ça sent le roussi sur la gestion de l’ex DG Amadou Cissé. L’intéressé garde son calme et demeure serein pourtant, son départ a fait l’objet de grands soulagements au sein du personnel qui attend avec beaucoup d’espoirs la nomination d’un nouveau DG qui devrait être au-dessus de la mêlée surtout pas d’à priori politique ; il devrait aussi éviter de diviser pour régner et mettre enfin les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

Le Ministre Maouloud Ben Kattra est bien averti.

Rappelons enfin que de sa création en 2004 à ce jour, l’APEJ a été dirigé par Mamadou Fofana 2004-2007 ; 2007-2011 par Modibo Kadjoké ; 2011-2012 par Issa Tiéman Diarra ; 2012-2014 par Mme Sina Damba ; 2014-2017 par Amadou Cissé, qui serait selon nos informations moins qualifié à occuper ce poste n’eût été la pression d’un gros bonnet tapis dans l’appareil d’Etat. Recruté à l’APEJ comme secrétaire du PCA, le jeune loup Cissé gravira vite les échelons. Ainsi donc nous dit-on, il sera nommé chef division Financement garantie où il n’aura pas tenu longtemps pour être mis sur orbite à la tête de l’APEJ.  De nos jours, son passage à la tête de cet EPA alimente toujours les débats et surtout sa succession puisque son DGA est aussi dans la course pour le poste de DG.

Kattra devrait démanteler l’ancien système !

Le Ministre Ben Kattra a fort à faire à un système dont il devrait vite démanteler s’il veut relever les nombreux défis qui l’attendent. Comment veut-il réussir avec un ancien système mis en place par son prédécesseur ?

En attendant, la publication du nom du nouveau DG de l’APEJ, la Commission a fort à faire et devrait tenir compte du devenir de l’établissement en choisissant un cadre pouvant le faire avancer.

Hamady

 

Source: Mali Demain

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct