Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Anti-corruption en Chine : la chasse aux renards porte ses fruits

Un des fugitifs figurant sur la liste des 100  personnes les  «plus recherchées» vivant aux Etats-Unis s’est rendu jeudi 9 mars aux autorités, marquant les efforts sans relâche de la Chine pour retrouver les fonctionnaires en fuite à l’étranger accusés de corruption.

Anti corruption Chine police armee soldat gendarme securite

Classé numéro 40 sur la liste noire, Wang Jiazhe, ancien employé du journal Liaoning Daily, est la première personne à se rendre depuis le lancement de la campagne «Skynet» en 2017.

Son «retour au pays» représente une victoire pour tous les organismes impliqués, y compris le Bureau de rapatriement fugitif et de récupération d’actifs du groupe central de coordination anti-corruption, l’organe disciplinaire créé en 2014.

Les suspects sont listés dans un «avis rouge» par l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol) servant de mandat international d’arrestation et d’extradition pour les fugitifs par pays.

En avril 2015, la Chine a publié une «alerte rouge» pour appréhender les 100 suspects «les plus recherchés» accusés de crimes économiques ayant fui à l’étranger. La campagne «Skynet» visant à une convocation devant la justice lancée la même année. Pour 2017, l’opération a été déclenchée mardi 7 mars, suite au succès des deux dernières passées.

Depuis l’entrée en fonction du président Xi Jinping en 2013, le gouvernement reste déterminé dans sa lutte contre la corruption. La chasse internationale aux «renards» et à la récupération des biens volés sont essentielles pour renforcer l’autodiscipline du Parti et lutter contre la corruption.

En 2016, un total de 1 032 fugitifs, y compris 134 anciens fonctionnaires (dont 19 sur la liste rouge), ont été extradés ou rapatriés depuis plus de 70 pays, ainsi que des biens récupérés d’une valeur de 2,4 milliards de yuans (348 millions de dollars).

Dans le cadre de la campagne de 2017, le Parquet populaire suprême  sera chargé de l’extradition des suspects et du recouvrement des biens.

En parallèle, le ministère de la Sécurité publique (MSP) lancera l’opération «Fox Hunt» (chasse aux renards), alors que la Banque populaire de Chine va coopérer avec le MSP pour réprimer les transferts d’argent via des sociétés offshore et banques souterraines.

Les trois ministères vont également lancer une campagne spéciale pour confisquer les fonds acquis frauduleusement sur la base des dispositions nouvellement publiées.

Par Jiang Jie et Li Ning, journalistes au Quotidien du Peuple

Source: peopledaily

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct