Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affrontement à Hérémakono: Mao porte plainte

Mohamed Lamine HAIDARA dit Mao qui se réclame président du Djoliba AC, à l‘issue de l’assemblée générale du 2 mai dernier, a animé le mercredi dernier, à son domicile, une conférence de presse sur les heurts qui ont opposés des supporteurs de leur club et fait un mort. L’objectif de cette conférence de presse, selon le conférencier, était d’expliquer les circonstances de ce drame et de donner des informations sur des mesures qui ont été prises suite à l’incident.

djoliba club conference reunion supporter

Cette conférence de présence s’est déroulée en présence de plusieurs membres du bureau dirigé par Mohamed Lamine HAIDARA, des supporteurs du Djoliba AC dont des témoins de cet événement malheureux.
A l’entame de cette rencontre, le président Mao a demandé une minute de silence et prié pour le repos de l’âme de leur camarade supporteur du Djoliba AC, Diakaridia TRAORE dit Jacki, qui est décédé suite à son tabassage par des loubards. Selon le président Mao, Diakaridia TRAORE dit Jacki était un supporteur dévoué pour la cause du Djoliba AC et s’est toujours donné corps et âme pour ce club. Il pense que c’est regrettable qu’une personne comme Jacki soit arrachée à l’affection de toute une famille et de toute une communauté par l’ignorance des individus mal intentionnés. L’homme qu’ils pleurent tous, est mort à l’âge de 45 ans en laissant derrière lui 2 femmes et 10 enfants, a déploré le conférencier.
Suite à ces propos introductifs du responsable sportif du Djoliba AC, des supporteurs, qui ont assisté à la scène de violence, ont témoigné sur les circonstances de l’affrontement à Hérémakono et occasionné la mort du supporteur Jacki. Entre colère et amertume, étaient-ils partagés ces survivants au regard de la scène de la violence et la perte en vie humaine à occasion de l’événement.
Seydou TRAORE, l’un des survivants de l’affrontement, encore sous le choc, raconte qu’il a été agressé devant l’entrée principale de Hérémakono. Il a soutenu qu’il y allait pour suivre l’entrainement de l’équipe du Djoliba AC comme il se faisait d’habitude. En se rendant à Hérémakono, il a juré qu’il n’était animé par aucune autre intention que d’aller regarder son club à l’entrainement.
«Quand je suis arrivé à l’entrée principale de Hérémakono, des individus armés m’ont fait arrêter. Ensuite, ils m’ont fait descendre de ma moto pour me tabasser comme un vulgaire bandit. Tout en frappant, ils étaient en train de dire qu’ils vont faire la peau à tous les supporteurs partisans de Mao qui vont oser se rendre à Hérémakono», raconte-t-il sa mésaventure.
Dans son témoignage, Seydou TRAORE a fait savoir qu’il a eu la vie sauve grâce à l’intervention de la police du 4e arrondissement. Presque en larme, ni son âge un peu avancé et son handicap n’ont été une raison pour ses agresseurs pour l’épargner, s’indigne-t-il.
«Sans l’intervention de la police du 4e arrondissement, je ne serais certainement pas de ce monde», a-t-il ajouté tout remerciant des policiers du 4e arrondissement pour leur soutien.
Banidièni TRAORE, quant à lui, a été grièvement blessé à la tête. Il était, rappelle-t-il, avec le supporteur Jacki qui est décédé. Il a témoigné également que lui et 4 autres supporteurs partaient regarder l’entrainement des joueurs. A quelques mètres de Hérémakono, poursuit-t-il, ils ont aperçu un mouvement inhabituel. Aussitôt, dit-il, ils se sont arrêtés pour observer la scène.
«A notre grande surprise, il y a des supporteurs qui nous indexaient à des loubards tout en disant que nous sommes des partisans de Mao. On s’est dit alors de retourner à la maison pour éviter une scène d’affrontement. Au moment où nous allions rebrousser chemin, un autre groupe de loubards nous a intercepté. Sans aucune autre issue de secours, nous étions entre ces deux groupes» a expliqué ce survivant de l’événement avant de préciser qu’il connaît des gens qui les indexaient.
Suite à cet affrontement, le président Mao a informé qu’il a porté plainte contre X devant le tribunal de la CV du District pour homicide volontaire. Aussi, a-t-il indiqué, veiller à ce que cette affaire aille jusqu’au bout afin que les auteurs et leurs complices soient punis conformément à la loi.

Par Sikou BAH

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct