Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire de la section syndicale de la douane : de hauts gradés prêts à rejoindre les frondeurs pour installer un nouveau bureau

Depuis plusieurs mois, une fronde contre le bureau dirigé par l’inspecteur de douane Yacouba Katilé est en gestation. Disposant de plusieurs « armes » (moyens financiers et administratifs), Katilé et ses compagnons avaient réussi à calmer les ardeurs des uns et des autres. Cependant, atteint par l’illégalité et l’illégitimité, le bureau dirigé par Katilé, et qui ne compte peut-être que l’inspecteur de douane Ousmane Traoré, en poste à la brigade mobile d’intervention, est aujourd’hui menacé par une pétition dont de très hauts gradés sont signataires. C’est dire que le boulevard est ouvert pour le DG Aly Coulibaly pour sévir. Car, les autres DG, notamment Modibo Kane Kéïta et Moumouni Dembélé n’ont pu faire quoi que ce soit parce que le mandat du bureau courait toujours. Ce qui n’est plus le cas.

Yacouba Katile secretaire general untm syndicaliste

Le tout puissant Secrétaire général de la plus grande centrale syndicale du Mali (UNTM) Yacouba Katilé, serait dans une très mauvaise posture. En effet, arrivé à la tête de l’UNTM par le biais de la section syndicale de la douane, le syndicaliste à la multiple casquette (PCA de l’INPS, vice-président du CESC etc. avec des avantages mirobolants auxquels il a pris goût et auxquels il ne peut plus renoncer) Yacouba Katilé est aujourd’hui sans base car décrié par les gabelous, dont l’écrasante majorité, plus de la moitié (plus de 1000 sur un peu plus de 2000 agents) lui ont retiré leur confiance. C’est dire qu’il aura de sérieuses difficultés à conduire sereinement les activités de la centrale syndicale (UNTM). Le comble est que l’inspecteur de douane Katilé risque gros avec cette fronde partie de sa propre « famille professionnelle » qu’est la douane.

Sur un plan purement professionnel, cette illégalité et cette illégitimité du bureau de Katilé doivent permettre au DG Aly Coulibaly de les enlever des postes auxquels ils s’accrochent et pour lesquels ils ne travaillent point car occupés à autre chose ailleurs. En effet, Katilé est chef de brigade à l’ONAP et Ousmane Traoré à la BMI de Bamako, deux structures hautement stratégiques dans la réalisation des recettes. La balle est désormais dans le camp du DG Aly Coulibaly qui doit prendre ses responsabilités s’il ne veut pas paraitre complaisant, voire laxiste dans le management de certains de ses prédécesseurs.
Nous y reviendrons !

Diakaridia YOSSI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct