Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Adam Thiam: au Mali, «c’est la question peule qui est en train de naître»

L’insécurité, dans le centre du Mali, inquiète. Depuis début 2015, des dizaines d’attaques ont été répertoriées dans cette zone.

Adam Thiam journaliste presse

Dernière en date, il y a une semaine : celle de Boulikessi, près de la frontière avec le Burkina Faso, qui a coûté la vie à 11 militaires maliens, et qui a été revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, nouvelle formation jihadiste née de la fusion entre plusieurs groupes du Sahel – dont la katiba Macina, apparue début 2015, du prédicateur Amadou Koufa, dont le nom revient régulièrement, quand on parle des violences dans le centre du Mali. C’est à ce sujet, celui de l’insécurité dans le centre du Mali, que s’intéresse une étude, qui vient d’être publiée par l’Institut du Macina, et le Centre pour le dialogue humanitaire. Son titre : « Enjeux et dangers d’une crise négligée ». On en parle avec Adam Thiam, promoteur de l’Institut du Macina. Il répond aux questions de Magali Lagrange.

« Le danger, c’est la question peule qui est en train de naître. Le centre du pays a été jusqu’à présent la passerelle entre le Nord et le Sud. S’il s’embrase, il coupe le pays en deux. »

Source: RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct