Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Actualité gouvernementale : Le marché du transport des pèlerins de la filière gouvernementale attribué à Egyptair et Amaser Voyages pour 2 200 000 000 Fcfa

Le ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement, a animé le mercredi 3 mai 2017 sa traditionnelle conférence de presse avec les ministres Malick Alhousseini de l’Energie et de l’Eau et Thierno A. Oumar  Hass Diallo des Affaires religieuses et du Culte. Au cours de cette rencontre avec la presse, deux sujets ont été évoqués : le programme présidentiel pour l’électrification et la fourniture d’eau à tous les cercles du Mali; approbation du marché relatif au transport aérien des pèlerins et de leurs bagages.

Bamako (Mali), Le 27 nov. 2015 - Thierno Amadou Omar Hass Diallo, Ministre des affaires religieuses et du culte.

Bamako (Mali), Le 27 nov. 2015 – Thierno Amadou Omar Hass Diallo, Ministre des affaires religieuses et du culte.

Commentant le programme d’électrification et la fourniture d’eau à 200 localités, le ministre Malick Alhousseini dira que c’est un programme présidentiel d’urgence sociale pour booster l’énergie sur le plan national afin que les populations aient accès à l’électricité. C’est un programme de 450 milliards Fcfa sur la période 2017-2020 pour réduire le déséquilibre énergétique entre le milieu urbain et le milieu rural. Et 200 localités seront concernées par cette électrification. Il s’agit de faire en sorte que les chefs-lieux de cercle aient de l’électricité et de l’eau à moindre coût comme à Bamako. Avec ce programme, les populations des cercles paieront le Kilowattheure à 99 Fcfa au lieu de 250 Fcfa. Dans ce programme, un accent sera mis sur l’énergie renouvelable avec l’installation de 36 000 lampadaires solaires. Selon le ministre, le programme présidentiel d’urgence sera exécuté pour la sécurisation et l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour cette électrification, le thermique et le solaire seront utilisés (hydrides) avec le renforcement des capacités de l’Edm-sa pour l’amélioration de la qualité de son service.

Le ministre des Affaires religieuses et du Culte parlera de l’adoption par le Conseil des ministres du projet de décret portant approbation du marché relatif au transport aérien des pèlerins de la filière gouvernementale et de leurs bagages au titre du Hadj de l’année 2017. Aux dires du ministre Diallo, ledit marché relatif au transport aérien des pèlerins de la filière gouvernementale et de leurs bagages au titre du Hadj de l’année 2017 est conclu et a été attribué aux compagnies de transport Egyptair et Amaser Voyages pour un montant toutes taxes comprises de 2 200 000 000 (deux milliards deux cent millions) Fcfa avec un délai d’exécution de 2 mois.

Le marché conclu répond aux exigences du protocole d’accord signé en février 2017 avec le ministère du Hadj du Royaume d’Arabie Saoudite. Son exécution permettra aux pèlerins de la filière gouvernementale d’accomplir leur devoir religieux dans les meilleures conditions possibles à travers, entre autres, la réduction des frais de transport et la maîtrise des programmes de vols. Le financement du marché est assuré par le Fonds spécial de Pèlerinage 2017.

Le démarrage des travaux des routes

Après l’intervention des deux ministres, Abdoul K. Konaté a informé la presse du lancement de certains travaux routiers pour le désenclavement intérieur et extérieur du Mali. Ces travaux concernent : – la route Banconi-Dialakorodji-Safo-Dabani-Nossombougou d’une longueur de 56 km dont le coup d’envoi sera donné par le président Ibrahim Boubacar Kéita; la route Kangaba-Dioulafoiundo-Frontière Guinée de 52 km et dont les travaux démarreront le 6 mai 2017 à Kangaba; la route Kayes-Sadiola de 90 km qui démarrera le 8 mai 2017 à Sadiola; la route Yanfolila-Kalana de 50 km à Kalana; la route Baraouéli-Tamani de 32 km à Tamani.

Aux dires du ministre Konaté, les cinq projets routiers font partie intégrante des projets routiers prioritaires devant être réalisés au cours de la période 2016-2018. Et ils participent à la matérialisation de la volonté du président Ibrahim Boubacar Kéita pour amplifier les actions de désenclavement du Mali «à l’effet de transformer notre enclavement en atout». La réalisation des projets routiers coûtera 123 188 215 826 Fcfa, entièrement supporté par le budget national.

Siaka Doumbia

Par Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct