Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Actions syndicales : POUR UN TRAVAIL DECENT AU MALI

Hamadoun Amion Guindo secretaire generale cstm confederation syndicale travailleurs mali conference

Les rideaux sont tombés, mardi dernier à la Maison du partenariat, sur le séminaire national de formation des membres du Comité d’analyse et de recherche syndicale (CARES/Mali). C’est dans le cadre de son nouveau plan stratégique 2016-2019 que la Confédération syndicale internationale (CSI)/Afrique, en partenariat avec la Confédération française de développement (CFDT), a organisé la deuxième phase de ce projet conjoint. La cérémonie était présidée par le secrétaire général de la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM), Hammadoun Amion Guindo, en présence du représentant de la CSI/Afrique, Lawson Body Boévi Kouglo, du représentant de CARES/Mali, Douty Coulibaly et nombre d’invités. La rencontre avait pour thème : « Soutenir l’action syndicale en matière économique et sociale pour faire du travail décent une réalité en Afrique ». Elle s’est attachée à renforcer les capacités des membres de CARES sur la protection sociale dans l’économie informelle mais aussi sur l’analyse et le plaidoyer budgétaire. CARES/Mali est constitué de huit experts syndicalistes, issus de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et de la CSTM. Il a pour mission d’analyser, au nom des deux organisations syndicales, les politiques économiques et sociales mises en œuvre dans notre pays. Le secrétaire général de la CSTM s’est réjoui de l’initiative. Pour lui, les deux centrales syndicales doivent s’unir afin d’améliorer les conditions de vies des travailleurs dans l’intérêt général. « Je pense que nous sommes en capacité de le faire ». Par ailleurs, il a rendu hommage à la CSI/Afrique avant de révéler toute la disponibilité de sa structure à travailler dans la communion. « Notre mission est d’établir l’unité d’action des mouvements syndicaux afin d’améliorer les conditions de vies des travailleurs » a déclaré le représentant de CSI/Afrique. En outre, Lawson Body Boévi Kouglo a souligné que le CARES/Mali figure parmi les premiers de la classe dans les pays de la Francophonie. Selon lui, la CSI/Afrique vise, entre autres, à améliorer la qualité de la gouvernance budgétaire en Afrique de l’Ouest, les capacités des experts et étendre la protection sociale pour l’ensemble des travailleurs. A son avis, la CSI/Afrique entend promouvoir les droits humains et syndicaux au Mali et ailleurs. Le représentant de CARES/Mali a expliqué que lors du séminaire, les participants ont débattu de l’intervention des entreprises multinationales dans notre pays, de la problématique du travail décent et de la pauvreté. Ils ont aussi échangé sur les défis liés à la maitrise de la technique d’analyse du budget des syndicats, les acquis et défis de l’économie informelle. A l’issue de la rencontre, les participants ont formulé d’importantes recommandations. Il s’agit de l’élaboration d’une stratégie syndicale pour la mise à disposition des informations sur le budget d’Etat, le renforcement des capacités des membres du CARES/Mali sur le processus et les techniques d’analyses budgétaire en raison de la complexité de ce sujet. Approfondir l’analyse syndicale du budget réalisé par CARES/Mali et le travail concernant les stratégies syndicales pour une meilleure couverture sociale des acteurs de l’économie informelle, étaient aussi des points de revendication.

Mariam F. DIABATE

 

Source: Essor

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct