Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

ACI : Un géant qui sombre !

Créée pour faciliter l’accès à l’habitat et aux installations connexes à la majorité de ces populations afin de freiner ou diminuer la prolifération de quartiers spontanés, l’Agence de Cession Immobilière traverse de très tristes moments. A l’origine,  la mauvaise gestion des hommes qui ont la lourde tâche de la diriger. Et du coup, le géant sombre.  

Se regarder en chien de faïence, c’est cette expression qui décrit aujourd’hui l’atmosphère qui existe maintenant au sein de la structure relevant du Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme. Cette situation qui prévaut aujourd’hui à l’ACI, s’est détériorée à cause de la gestion faite par son nouveau directeur général Mamadou Tiéni Konaté. De sa création en 1992, suivant Ordonnance n°92-001/P-CTSP du 15 janvier 1992, jamais cette structure n’a connu une telle période de turbulence. En effet, en remplacement à M. Cheik Sidiya Sissoko, nommé Ministre lors de l’avant dernier remaniement,  M. Konaté s’est confortement assis dans son fauteuil de roi. « Il tire sur tout ce qui bouge et règne en véritable dictateur dans une structure qui n’en a nullement besoin.» dixit  ce cadre très remonté contre l’actuel « roi » des lieux. En baisse de performance, certainement à cause de la gestion peu orthodoxe faite des biens de cette organisation et du mauvais management du Dg, l’ACI, si rien n’est fait dans un bref délai, risque de sombrer si ce n’est déjà.

Les faits reprochés au Dg  risquent aussi de compromettre la vie de la société et mettent en doute la sincérité de l’actuel maître des lieux. Il s’agit de sa haine viscérale contre le Dg sortant, selon  une source proche du dossier. Au lieu de pérenniser les acquis précédents, il nous revient que le combat de M. Konaté n’est autre que mettre à l’écart, des cadres compétents et faire la promotion des plus médiocres. Ce qui a provoqué le ras –bol de certains cadres qui ne souhaitent pas rester sans rien faire contre cette injustice. Comme si cela ne suffisait pas, des indiscrétions font état d’une affaire de parcelle expropriée et remise  à certains de ses proches.

Un voisin embêtant ?

 Ce n’est pas seulement au sein de l’ACI que ça ne va pas, car,  entre le Dg et certains locataires de l’immeuble, ce n’est pas l’idylle. Certains habitants de l’immeuble reprochent au  patron de l’Agence de Cessions Immobilières (ACI) Mamadou Tiéni Konaté, son mépris vis-à-vis des autres. « Comment pouvez-vous comprendre que c’est lui seul qui utilise  l’ascenseur de l’immeuble ACI pour avoir accès à son bureau situé au 4è étage ? Il contraint tous les autres locataires de l’immeuble à emprunter l’escalier. Ce n’est pas normal », nous confie cet autre intervenant. « Ce que  tout le monde empruntait pour monter, est devenu sa propriété privée. », ajoute-il.  

Aujourd’hui, on peut dire sans risque de se tromper que le joyau architectural, jadis une fierté et un bâtisseur de ville, est en train de devenir un exterminateur de ville avec la gestion chaotique qui est  faite d’elle.

Nous reviendrons plus en détails !

Abdourahmane Doucouré

La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct