Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

A la Une: Etats-Unis, le décret migratoire révisé ne convainc pas la presse

Ces nouvelles interdictions d’entrée sur le territoire américain pour 90 jours, qui visent désormais six pays et non plus sept, sont arbitraires et insensées, s’exclame le Washington Post. Aussi pernicieuses que la première version, renchérit le New York Times. Car si le décret paraît édulcoré, il n’en reste pas moins déplacé alors qu’il est soi-disant censé renforcer la sécurité nationale, poursuit le journal. Mais cette justification est bien faible, selon le Boston Globe qui s’insurge contre l’interdiction d’entrée des réfugiés syriens. De fait, ce décret aura l’effet inverse, affirme le Washington Post : cela « n’empêchera pas les attaques terroristes dans notre pays », et cela donnera des ailes au « recrutement dans les rangs de l’organisation de l’État islamique et d’autres groupes extrémistes ».

donald-trump-president-etat-unies-amerique-usa

Un nouveau décret qui reste tourné « contre les musulmans »

Les ressortissants irakiens ont été retirés de la liste des nationalités mises au ban non pas parce que l’administration américaine a soudain estimé qu’ils représentaient un moindre danger, mais parce que les forces américaines combattent aux côtés des Irakiens un ennemi commun, l’organisation Etat islamique, estime le Washington Post. Mais « une interdiction d’entrée des musulmans reste une interdiction », martèle le Boston Globe. Et de conclure : « cette mascarade devrait être facile à démonter par les juges d’une cour fédérale, comme cela l’avait été pour la première mouture de ce décret ».

Les républicains dévoilent leur réforme du système de santé pour remplacer Obamacare

Les républicains ont dévoilé hier le plan tant attendu pour remplacer la loi mise en place par Barack Obama. Le texte de 123 pages pourrait commencer à être mis au vote dès ce mercredi, indique le Chicago Tribune. Mais alors que les républicains les plus conservateurs espèrent un fort soutien de l’administration Trump, leur succès n’est pas forcément assuré en raison des divisions au sein de leur propre camp, fait remarquer le journal.

Le plan prévoit notamment de supprimer l’obligation de souscrire à une assurance santé et, selon le journal, il pourrait couvrir moins de bénéficiaires que les 20 millions assurés par le système Obamacare. Les plus conservateurs estiment que le plan est encore un « Obamacare-light », qui n’ose pas le supprimer contrairement aux promesses de campagne de Donald Trump. Les autres ont peur que beaucoup de leurs électeurs se retrouvent démunis et pas couverts par ce nouveau système.

De l’autre côté de la frontière, les Mexicains se frottent les mains

Si Trump veut se débarrasser d’Obamacare, il sera de plus en plus intéressant pour les Américains d’aller se faire soigner chez leur voisin mexicain, moins cher, pas loin et de bonne qualité. D’une certaine façon « Trump favorise le tourisme médical » qui selon La Razón, pourrait représenter cette année 5 milliards de dollars, pratiquement le double de 2008 ou 2009. Exemple : un By-pass cardiaque coûte 27 000 dollars au Mexique, contre 144 000 dollars aux États-Unis, soit une économie de 81 %, rapporte une étude comparative effectuée par l’organisme Patients sans frontières.

Selon une étude du gouvernement mexicain cité dans La Razón, le pays attend cette année plus d’un million et demi de patients américains dans les hôpitaux mexicains. Le pays était déjà connu comme destination de tourisme médical pour la chirurgie esthétique et l’orthodontie, mais ces dernières années, il s’est transformé en centre de santé général, en concurrence directe avec l’Asie.

Une première aux États-Unis : la Cour suprême estime qu’un verdict peut être annulé en cas de juré raciste

Cette décision fait suite au cas d’un Mexicain accusé de tentative d’agression sexuelle, et jugé en 2010 à Denver. Un des douze jurés avait alors déclaré : « je pense qu’il a fait ça parce qu’il est Mexicain et que les Mexicains agissent comme bon leur semble ». Deux jurés choqués par ces propos avaient rompu le secret des délibérés, indique USA Today.

La Cour suprême ce lundi a donc tranché : le secret habituel du jury d’assises peut désormais être rompu lorsqu’il y a des preuves que les discussions et les arguments avancés par certains jurés sont à caractère raciste, se félicite le New York Times. Par un vote de cinq juges contre trois, la plus haute juridiction fédérale a estimé que l’obligation de juger sans préjugé raciste ou ethnique, prévue par le sixième amendement, devait primer sur le secret des délibérations.

En Colombie, plus de 400 personnes ont fui leurs villages au nord-ouest du pays à cause d’affrontements entre deux bandes armées

Des familles entières ont quitté précipitamment la zone de l’Alto Baudó dans le Chocó à cause d’affrontements et de tirs nourris entre des membres de l’ELN, l’Armée de libération nationale, implantée depuis longtemps sur le territoire, et les Autodéfenses Gaitanistes de Colombie, issues des paramilitaires, rapporte El Espectador. Une situation tendue qui a empiré ces derniers mois à cause de conflits pour le contrôle de ces territoires et du trafic de drogue, précise El Colombiano.

 

Source: RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct