Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

À fleur de vérité : …au détecteur de mensonge

Le temps des professions de foi est révolu. On sait tout de la litanie de tes intentions pour le bonheur du Mali et des Maliens. Même s’il faudrait comprendre que cela passe après celui de ta «famille d’abord». Je devrais dire : ton bonheur à toi d’abord, cousin adoré.

 ibk ibrahim boubacar keita discours allocution

En vérité, ta famille en profite, mais ton avion, tu l’as acheté pour ton confort personnel. Le denier public englouti dans l’achat de cet avion, dont la valeur est, à ce jour, inconnue du Malien lambda, aurait pu créer de l’emploi pour beaucoup de jeunes maliens. Et pourtant, dis-tu : «L’emploi des jeunes est mon principal souci, je n’en dors pas jour et nuit…». Allakbarou !

Cousin adoré, puis-je te conseiller ceci : il faudrait que tu passes au détecteur de mensonge pour que les Maliens soient convaincus de ta bonne foi et de ta bonne volonté. Il faut qu’ils comprennent que la volonté et la foi ne te font guère défaut, mais la capacité, l’intelligence et la clairvoyance d’emmener le bateau Mali à bon port.

Alors, si tu passais au détecteur de mensonge, tu serais absout de tous les mensonges qu’on répand sur toi. L’exercice aura le mérite de te «laver» de toute intention dolosive envers le Mali et les Maliens. Et surtout de confirmer ceci : «l’enfer est pavé de bonnes intentions».

Sinon, quand tu dis : «L’emploi des jeunes est mon principal souci, je n’en dors pas jour et nuit, je n’ai pas la folie du pouvoir, mais j’ai la folie pour construire le Mali, c’est le Mali qui me vaut plus que tout et le Mali n’est pas un petit Pays. Tous le sens de mes déplacements en dehors du Mali est dans l’intérêt du Mali».

Tu oublies, mais superbement, que tu as fait des séjours privés où tu te la coulais douce dans des palaces aux frais d’un gars de la mafia ; tu oublies que tu dormais à poings fermés (on te sait couche-tard et lève-tard) quand des attentats se produisaient au Mali.

Oui, cousin, tu es fou, mais pas du Mali. En vrai, tu ne devrais pas être très fier en prononçant ces mots. Alors, ne me demande pas de te croire !

Issiaka SISSOKO

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct