Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

7ème édition du Tour cycliste du Mali : Le jeune cycliste Yaya Diallo sur le podium

C’est la première fois dans l’histoire qu’un cycliste malien prend et garde le maillot jaune jusqu’à la victoire finale au cours d’une compétition internationale. L’auteur de ce sacre historique s’appelle Yaya Diallo, âgé de moins de 18 ans.

cyclisme prix habib sissoko souleymane diarra velo course

La 7ème édition du Tour Cycliste du Mali a pris fin hier dimanche 5 février 2017 sur le Boulevard de l’indépendance en présence de la marraine, Mme Kéïta Aminata Maïga, épouse du Président de la République. On notait la présence du secrétaire général du ministère des sports, président de la commission d’organisation du Tour, Seydou Dawa, du président du comité national olympique et sportif du Mali, Habib Sissoko, du président de la fédération malienne de cyclisme, Amadou Togola, de la présidente de la fédération guinéenne de cyclisme, Hadji Aminata Mara et de nombreux partenaires. Cette cinquième et dernière étape du tour cycliste du Mali qui intervient après celle de Kati-Kita, Bamako-Bougouni, Koumantou-Sikasso et Koutiala-Ségou, a été courue sur une distance de 141 km. Aux environs de 7h30mn, les cyclistes ont pris le départ au poste de Sébénikoro en direction de Siby. De retour à Bamako, ils sont montés à Koulouba avant de faire dix tours du Boulevard de l’indépendance.

Le Marocain Gaiz Hatem a été le premier à franchir la ligne d’arrivée devant la tribune officielle. Il est suivi des Maliens Sidiki Diarra et Yacouba Togola. Les points chauds de cette dernière étape ont été remportés par Hamidou Diarra, Moussa Togola et El Affi Hottmane. Au classement général, c’est le jeune cycliste Yaya Diallo qui garde son maillot jaune. Depuis la deuxième étape, ce jeune prodige de Tiola dans la commune de Niéna est le leader de la compétition. C’est la première fois dans l’histoire qu’un cycliste malien prend et garde le maillot jaune jusqu’à la victoire finale au cours d’une compétition internationale.

Le deuxième de cette 7ème édition du tour est le marocain Aadel Reda. Et le vétéran Oumar Sangaré est troisième. Le maillot Blanc ‘’Prix PMU-Mali’’ est toujours porté par Yaya Diallo. Gaiz Hatem du Maroc est toujours en maillot rouge ‘’Prix Eau Vitale’’.

De Kita à Bamako, ce jeune cycliste n’a pas partagé ce maillot avec personne. Le maillot vert de la combativité Prix Bank Africa est revenu El Affi Hottmane. Ce sont le Mali et le Maroc qui se partagent les grands prix de cette 7ème édition du Tour Cycliste.

Selon le directeur de l’épreuve de cette compétition, Laurent Bezault, expert à l’Union Cycliste Internationale, le tour s’est déroulé dans des conditions acceptables. « On a eu un bel accueil dans toutes les villes traversées. Il y a quelques petites choses à améliorer. Il faut continuer à travailler pour 2018 », a déclaré Laurent Bezault. A en croire le président de la Fédération Malienne de Cyclisme, Amadou Togola, l’événement est de taille. La fédération, a-t-il affirmé, a gagné son pari en organisant ce tour. Amadou Togola a rappelé que l’une des promesses de son équipe était l’organisation de ce tour. Il a profité de cette occasion pour remercier tous les partenaires dont le concours a été nécessaire pour l’organisation et la réussite de cette compétition.

Pour Seydou Dawa, secrétaire général du ministère des sports et président de la commission d’organisation du tour, le Mali est débout et signe son retour dans le concert des grandes nations. La marraine du Tour, Mme Kéïta Aminata Maïga, s’est réjouie de la progression en dent de scie du cyclisme malien. Elle a félicité tous les organisateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cette compétition. « Je voudrais également remercier et féliciter tous les participants du Maroc, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Burkina Faso, de la Guinée Conakry qui ont bien voulu se joindre à nous pour que la fête soit belle », a-t-elle ajouté. Elle a remercié tous les donateurs Malitel, PMU-Mali avant de lancer un appel solennel à ceux qui sont intéressés par le cyclisme à soutenir cette discipline. La première dame croit fermement que le sport est un vecteur de la paix. « Le sport n’a pas de frontière comme l’environnement », a soutenu Mme Kéïta Aminata Maïga qui a remis le maillot jaune à Yaya Diallo.

 Bourama Camara

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct