Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

7è édition de la Journée de l’Industrialisation de l’Afrique : Une centaine de participants échangeront dans un cadre B to B

Le parc des expositions de Bamako accueillera du 29 novembre au 02 décembre 2018, la 7è édition de la Journée de l’Industrialisation de l’Afrique, placée sous le thème « Made In Mali ». L’information a été donnée, mardi 30 octobre 2018, lors de la conférence de presse au département en charge du Développement industriel et de la promotion de l’investissement. La rencontre présidée par le ministre, Moulaye Ahmed Boubacar en présence du président de l’Organisation patronale des industriels, Lanfia Camara, du président de la commission d’organisation, Boubacar Traoré, du chef des opérations de l’ONUDI au Mali, Mme Sow Habi Traoré.

Initiée en 1989 par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI), la Journée de l’Industrialisation de l’Afrique (JIA) est célébrée partout en Afrique comme étant l’évènement phare des industriels. Au Mali, pour l’évènement 2018, (7ème édition), les petits plats sont mis dans les grands pour une large participation des entreprises industrielles. Le but est de permettre non seulement le plaidoyer auprès des autorités, mais aussi et surtout en rapport avec le thème national, faire la promotion du « Made In Mali » auprès de la population.

Pour le ministre du Développement industriel et de la promotion de l’investissement, Moulaye Ahmed Boubacar, la JIA est une Chance pour les industriels maliens initiée par ONUDI. Il s’agit dit-il, de profiter de ces journées pour faire des plaidoyers, communiquer et inciter ceux qui ne le sont pas encore. « Nous sommes dans un monde où il faut se vendre, dire ce dont on est capable.  Ces journées doivent permettre d’évaluer ce qui a été fait, ce que l’on doit faire et ce peut faire demain », a conseillé le ministre aux industriels.

Abordant le thème « Made In Mali », le ministre a rassuré. « Toutes les dispositions réglementaires et législatifs seront prises pour protéger le Made in Mali et sa consommation au niveau local», a-t-il promis avant d’inviter les entreprises à produire des produits de qualité à des coûts accessibles et acceptables.

Le président de l’OPI, Lanfia Camara, a affirmé que ces journées suscitent de l’engouement. Toutefois, regrette-t-il, malgré les efforts, le taux de l’industrialisation reste très bas au Mali avec seulement 3%. Pour renverser la tendance, il a indiqué qu’il faut de l’audace en favorisant la transformation des produits locaux.

La chef des opérations de l’ONUDI au Mali, Mme Sow Habi Traoré est revenue sur le thème international qui est « Promouvoir les chaines de valeur régionales en Afrique, un moyen pour accélérer la transformation structurale, l’industrialisation et la production pharmaceutique ».

« Le but est d’informer, sensibiliser et attirer davantage l’attention des décideurs, la communauté internationale et l’opinion publique sur l’importance de l’industrialisation. Chercher à mieux  connaître et comprendre les défis,  et promouvoir la chaîne de transformation, stimuler la production locale de médicaments etc. », a expliqué Mme Sow Habi Traoré.

Le président du comité d’organisation, Boubacar Traoré, a évoqué le déroulé des journées qui seront marquées notamment par la plaidoirie, le Salon Made in Mali, le lancement de la deuxième édition de la Catalogue Made in Mali, des rencontres B to B et l’Assemblée Générale de l’OPI. Une centaine d’industriels ou entreprises sont prévues parmi lesquelles quelques industriels de la sous-région contrairement à l’édition 2017 qui avait enregistré 60 entreprises.

Les organisateurs ont invité les industriels à s’inscrire pour prendre part aux JIA 2018. Le prix des stands est de 500.000 FCFA (exposant simple) et 2500.000 FCFA pour les produits de sponsors.

Daouda T Konaté

Source: lechallenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct