Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

6e Congrès ordinaire du SAM : Le cri du cœur du Gouvernement

Le Syndicat autonome de la magistrature (SAM) a tenu hier, mercredi 14 novembre, son 6e Congrès ordinaire à la Cour d’Appel de Bamako. La cérémonie d’ouverture a surtout été marquée par un cri du cœur de la part du gouvernement de transition, lancé par le Secrétaire général du ministère de la Justice, Djibril Kané, qui présidait la cérémonie.

Bâtonnier Me Issaka Keita

Au cours ces assises, les membres du SAM ont discuté du rapport d’activité du bureau sortant, élu un nouveau Bureau pour trois ans et donné une nouvelle orientation au Syndicat. Le congrès était placé sous le signe d’une «magistrature crédible et réconciliée».

L’ouverture de la rencontre a enregistré la présence du Bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Issaka Kéita, du Vice-président du Syndicat libre de la magistrature (SYLIMA) et de représentants de syndicats amis.

Prenant la parole, le Bâtonnier a d’abord retroussé ses manches et plaidé pour «une magistrature indépendante et responsable et pour l’unicité syndicale dans la magistrature». Car, selon lui, c’est unis que les magistrats gagneront. Me Kéita a donc lancé une invitation aux magistrats: « soyez des juges de qualité au service de nos populations».

A sa suite, les représentants des syndicats amis, notamment le Syndicat autonome des administrateurs civils et le Syndicat autonome des greffiers et secrétaires de greffe ont exprimé le vœu de voir un seul et unique syndicat pour l’ensemble des magistrats maliens.

Dans son allocution, le Président sortant du SAM, Fodié Touré, a indiqué que dans la situation actuelle de notre pays les magistrats étaient fortement interpellés, par les décisions qu’ils vont rendre, par leur comportement et par leurs réactions face à chaque situation. C’est pour cette raison qu’il a espéré que le nouveau Bureau qui sera mis en place va impulser un dynamisme nouveau. Il a également assigné à la nouvelle équipe la mission d’écrire une nouvelle page pour la magistrature.

«J’assigne au nouveau Bureau de mettre l’intérêt de la magistrature au-dessus de tout, pour réaliser l’unicité syndicale. Nous ne pouvons pas gagner dans la division. On ne peut pas nous respecter si nous-mêmes nous ne pouvons pas nous regarder en face», a-t-il déclaré. Fodié Touré a formulé le vœu que ce Bureau soit celui de tous les magistrats et non de telle ou telle tendance. «Réussissez là nous avons échoué», a-t-il conclu.

Pour le Secrétaire général du ministère de la Justice, ce congrès se tient à un moment difficile pour notre pays, alors que les citoyens ont soif de justice et que les ressources de l’Etat sont en baisse. C’est pour cette raison qu’il a lancé un cri du cœur: «le ministre m’a demandé de vous dire, au nom du gouvernement, de mettre en berne toutes les revendications devant avoir une incidence financière sur le budget de l’Etat».

Youssouf Diallo 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct