Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

39eme Conseil d’administration de l’office du Niger : Le projet de budget 2017 en hausse de 12,79%

L’Office du Niger a tenu, le jeudi 29 décembre 2016, la 39ème session de son conseil d’administration. C’était à la direction générale de l’entreprise agricole, sise à Ségou, sous la houlette de son patron, Mamadou M’Baré Coulibaly. Pour cette année, près de 33 milliards de F CFA seront injectés pour booster la production dans le Delta central. Le projet de budget 2017 de l’Office du Niger connaît une hausse de hausse de 12,79%.

campagne agricole paysan office niger champs

« Le projet debudget 2017, équilibré en emplois et en ressources, est de 32, 289 milliards de F CFA contre 28, 62 milliards en 2016. Soit une augmentation globale de 12,79 %. ». C’est ce que l’on peut retenir de la 39ème session du conseil d’administration de l’Office du Niger, tenu en fin d’année 2016 à Ségou, à son siège.

D’autres points ont été abordés par les administrateurs, entre autres, il s’agit de l’adoption duprocès-verbal de la 38è session, du bilan de la campagne 2015-2016, de la présentation du bilan d’exécution du programme annuel d’entretien 2015 et du bilan partiel d’exécution du programme annuel d’entretien 2016 et de la campagne 2016-2017.  Le suivi budgétaire 2016, le plan de la campagne 2017-2018, le programme d’entretien annuel 2017 et l’examen du projet budget 2017 sont les autres questions examinées par les participants.

LePDG Mamadou M’Baré Coulibaly s’est félicité des résultats globaux obtenus au cours de l’exercice budgétaire 2016 qui correspond également à la 3ème année d’exécution du contrat plan-Office du Niger-exploitants agricoles pour la période 2014-2018.  Une année déficitaire aussi en termes de production agrcole dans l’Office du Niger avec 708.421 tonnes de céréales réalisées sur une superficie mise en valeur de 118.149 hectares. Soit un rendement de plus de 6 tonnes à l’hectare et le maraichage qui a permis d’atteindre, toutes spéculations confondues,une production record de plus de 287 tonnes.

Par ailleurs, dans le domaine de la pisciculture, 205 cages flottantes ont été installées ; 310 étangs piscicoles ont été aménagés ; la promotion de la rizipiscicultre est en marche avec les 78 ha plus de 2 348 tonnes de poissons frais capturés.  L’objectif de production a été réalisé à de plus de 82%.

Il a aussi annoncé les objectifs de l’année 2017. « L’année 2017 qui commence devra se traduire par le renforcement du rôle de l’Office du Niger dans l’émergence du Mali comme puissance agricole de la sous-région. » a-t-il déclaré Mamadou M’Baré Coulibaly.

En effet, outre l’évaluation à mi-parcours du contrat-plan tripartite, les objectifs de production 2017-2018, sont ambitieux. En riziculture, il est prévu la mise en valeur de 158 406 ha dont 144 943 ha en saison pour une production attendue de 1 001 045 tonnes de riz paddy.

En maraichage, toutes spéculations confondues 11 365 ha pour une cueillette de 341 045 tonnes.  En culture de diversification pour la pomme de terre, il est prévu 56 875 tonnes sur les 1 625 ha prévus. Pour le maïs, l’office table sur 312 545 tonnes de production sur les 2 435 ha.

En matière d’aménagement hydroagricole, il est prévu la réalisation et la réhabilitation de 10 382 ha et l’extension pour 5 604 ha et pour ce qui est de la maintenance des aménagements, les travaux d’entretien concerneront l’ensemble du réseau hydraulique de l’Office du Niger pour un montant de près de 5 milliards de F CFA.

En élevage l’embouche bovine bat son plein avec plus 6 350 têtes ; plus de 6955 têtes pour l’embauche ovine pour une production laitière estimée à plus de 1,3 million de litres. L’aviculture n’est pas occultée. Les 600 pondeuses ont donné plus 162 000 œufs.  Pour la protection de ces espèces contre les 9 maladies les plus fréquentes dans la zone, l’office et ses partenaires ont prévu de mettre à la disposition des paysans plus de 1 990 140 doses de vaccin.

A en croire Mamadou M’Baré Coulibaly, pour l’atteinte de ces objectifs, l’Office s’attèlera à l’accroissement du rythme des aménagements, à l’intensification et à la diversification des productions agricoles, à une intégration des activités agro-sylvo-pastorales, à l’amélioration de la synergie entre l’Office du Niger et tous les autres acteurs intervenants dans le monde rural et au renforcement des capacités des organisations paysannes et des agents de l’ON.

A l’issue des travaux, les 10 points inscrits à l’ordre du jour ont été adoptés et d’importantes résolutionset des recommandations ont été formulées à l’endroit des dirigeants de l’Office. Il s’agit d’établir un plan détaillé de l’utilisation du milliard de F CFA mis à la disposition pour la réhabilitation au niveau du barrage de Markala et la poursuite de recrutement des agents conformément au besoin exprimé dans son plan de campagne agricole 2017-2018.

Aliou Badara Diarra

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct