Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

1ère édition des journées culturelles du Mandé : Une tribune pour magnifier sa riche culture

Du 13 au 14 janvier prochain  se tiendra à Bamako, la 1ère  édition des journées culturelles du Mandé. En prélude à l’évènement, les organisateurs ont organisé une conférence de presse le mardi 9 janvier dernier pour le lancement des activités. Cette conférence était animée par le président du Grand Forum du Mandé ou ‘’Mandé Bolonba’’,  Mamadou Lamine Diarra, qui  avait à ses côtés, son secrétaire général, Dr Kho Keita, Mme Keita Fatoumata Keita, membre du Forum et le président de la coordination des jeunes du Mandé, Dr Sékou Keita. C’était à la Maison de Presse en présence de plusieurs  membres de ladite association.

Créé sur initiative des sages du Mandé dans le contexte de la double crise institutionnelle et sécuritaire que le Mali a connue, le Grand Forum du Mandé ou « Mandé Bolonba » a été porté sur les fonts baptismaux le 22 mai 2015 au CICB.

Selon le conférencier Mamadou Lamine Diarra, leur association se veut un espace de rencontres et de débats constructifs sur les questions d’intérêt local et national. Pour lui, les buts de ce Grand Forum sont entre autres, de  rassembler les ressortissants et sympathisants du Mandé autour de questions d’intérêt commun à l’échelle locale et nationale, de promouvoir le progrès économique, social et culturel du Mandé, de promouvoir le dialogue intercommunautaire comme instrument de paix et de stabilité à l’échelle nationale. Mais aussi, de  jouer le rôle d’interface entre les communautés du Mandé et les autorités nationales, d’œuvrer à la solidarité et l’entraide, à l’unité et à la paix dans le Mandé en particulier et au Mali en général.

A en croire Mamadou Lamine Diarra, ces journées s’inscrivent dans le cadre des activités de leur association dont l’un des objectifs est la promotion de la culture. Et elles sont un espace de rencontre d’hommes et de femmes qui ont en partage, les mêmes valeurs.

Ces journées, ajoute-t-il, sont aussi une occasion de vendre l’image du Mandé pour attirer les investisseurs nationaux et étrangers.

Par ailleurs, le conférencier a fait savoir que de sa création à nos jours, le Grand Forum du Mandé s’est illustré positivement sur plusieurs chantiers de la promotion de la culture. Egalement, il a été de tous les rendez-vous en faveur de la solidarité, de l’entraide et de l’unité dans le Mandé.

Il a rappelé que son organisation a participé à de nombreuses rencontres dans le Mandé, entre autres, le festival historique de Tiken Jah Fakoly à Siby en Octobre 2016, l’inauguration de la Maison des chasseurs à Tabou et le Forum des griots du Mandé à Kita en Avril 2016, sans oublier le festival de Kurukan Fuga, une activité culturelle d’une association membre du GFM.

Durant ces journées dit-il, le public détectera la diversité et la richesse du folklore du Mandé. Mais également, la vitalité et le génie artistique des Mandenka.

Pour M. Diarra, ces journées ne seront pas uniquement l’occasion d’exprimer les seuls talents artistiques dans le domaine des chants et danses. Car il est prévu également des conférences suivies de débats sur des thèmes d’intérêt national. Il s’agit de « femme, paix et développement », « les atouts et potentialités économiques du Mandé », « la problématique de la gestion de l’environnement » et « la prévention et la gestion des conflits au Mandé ».

A noter que les activités se dérouleront respectivement au Palais des Sports et au Terrain de football de Lafiabougou dénommé « Chaaba terrain ».

Fily Sissoko

 

Source: Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct