Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

38e et 39e sessions du Conseil d’Administration de l’ORTM : Discours du Président du CA, Me Mountaga Tall, Ministre en charge de la Communication

Mountaga Tall Ministre charge Communication memebre Conseil Administration ORTM

Mesdames, Messieurs les Administrateurs,
Mesdames, Messieurs les membres de la direction générale de l’ORTM,
Messieurs les représentants du personnel de l’ORTM,
Mesdames, Messieurs de la presse publique et privée,
Mesdames, Messieurs,

C’est pour moi un honneur, un privilège et un plaisir de présider aujourd’hui le Conseil d’Administration de l’ORTM qui peut s’enorgueillir, au lendemain de la journée internationale des droits de femmes, d’une quasi parité hommes-femmes. A celles et ceux qui en sont à leur première participation à ce Conseil je souhaite la plus chaleureuse des bienvenues.

Chers Administrateurs,
Les présentes sessions se tiennent à un moment décisif dans l’évolution de l’Office de Radio-Télévision du Mali qui remplace désormais l’Office de Radiodiffusion Télévision du Mali avec la création de la Société Malienne de Transmission et de Diffusion qui s’occupera des missions de diffusion dévolues à l’ex-ORTM et ce conformément aux lois N° O44 et 046 du 30 Novembre 2015 ratifiant les ordonnances.de création des deux entités. C’est donc dire que la nouvelle entité, l’ORTM va entreprendre des changements majeurs dans son organisation et dans son fonctionnement tout en veillant sur sa stabilité financière.

Les différentes actions vont à ce titre s’inscrire dans une réforme en profondeur de l’Office. C’est pourquoi, l’Office doit mener une réflexion stratégique sur la conduite du changement et mettre en œuvre un management destiné à accompagner les collaborateurs de façon à anticiper, puis à vaincre les résistances au changement.

C’est conscient de l’enjeu des mutations en cours dans le secteur stratégique et concurrentiel de l’audiovisuel, avec le passage au numérique, et des missions qui incombent à l’audiovisuel public en particulier, que le Gouvernement a décidé de nommer un Directeur général suite à un appel à candidatures. Les actions de ce dernier sont inscrites dans le cadre d’un Projet managérial intitulé «Pour le Mali, une radio-télévision publique crédible et performante», assorti d’une Lettre de mission du Ministre de Tutelle. Les documents qui vous sont soumis s’inscrivent dans cette nouvelle dynamique de gestion.

Mesdames, Messieurs les Administrateurs,
Après avoir traversé une période de turbulences inhérentes à toute entreprise humaine, nous voilà donc réunis pour deux sessions ordinaires de l’ORTM, les 38ème et 39ème.

La 38ème Session est essentiellement consacrée à l’examen et l’adoption du procès verbal de la 37e session ordinaire, le contrôle des tâches issues de cette session et le rapport d’activités 2015. Vous comprendrez que cette session se tient avec un certain retard imputable aux perturbations que notre structure a connues en 2015 et début 2016.

La 39ème session est consacrée à l’examen et à l’adoption du projet de programme d’activités 2017 de l’ORTM, les projets de grilles Radio et Télévision 2017 et enfin à le projet de Budget programmes 2017.

Mesdames, Messieurs les Administrateurs,
Au Plan financier,

Le projet de Budget pour 2017 de l’Office de Radio et Télévision a été élaboré conformément à l’esprit de la lettre circulaire, relative à la préparation du projet de loi de finances 2017.

Ce projet s’adosse également aux résultats de l’exécution du budget de l’année écoulée, c’est-à-dire au 31décembre 2016,afin de faire des prévisions réalistes. Enfin le projet de budget de l’ORTM, s’inscrit dans le cadre de son Projet managérial sus cité, et s’appuie en conséquence sur les axes stratégiques déclinés en activités dans le programme d’activités 2017. Ainsi l’Office pourrait exécuter ses missions de service public avec efficience et d’assurer sa participation au développement économique et social du pays. Le budget prévisionnel de l’Office de Radio et Télévision du Mali pour l’année 2017, s’élève à 10 130 875 000 F CFA dont :

– 43% environ pour les ressources propres estimées à 4 400 000 000 F CFA et sont restées au même niveau qu’en 2016 ;

– 57% pour la subvention de l’Etat, soit 5 730 875 000 F CFA, consacrée au budget de fonctionnement, qui subit une légère baisse.

Ce budget connaît donc une réduction de 4,28% environ par rapport à 2016, dont la dotation rectifiée se chiffre à 10 583 939 018 F CFA.

J’engage le Directeur Général et son équipe à l’exécuter efficacement et en faisant mieux que l’année 2016, au terme de laquelle l’ORTM a enregistré un bon taux de réalisation de 90,09% de ses recettes propres.
Tout en félicitant et encourageant la Direction et l’ensemble du personnel à persévérer dans cette voie, je les incite à prendre des initiatives vigoureuses, créer de nouveaux produits pour accroître de façon substantielle les ressources propres de l’ORTM et soulager le budget de l’Etat notamment à travers une meilleure gestion de la régie publicitaire et une sécurisation des recettes.
Le département, en ce qui le concerne, poursuivra ses efforts pour l’instauration de la redevance Radio-Télé.

Mesdames et Messieurs les Administrateurs,

Au plan du programme d’activités 2017,
Le budget ci-dessus évoqué sera le moyen de mise en œuvre du programme d’activités de l’ORTM pour l’année 2017.
Le programme d’activités 2017 de l’Office de Radio et Télévision du Mali, participe à l’atteinte des Objectifs stratégiques du Projet managérial de l’ORTM, et de la Lettre de mission adressée au D.G. par la tutelle.

Ainsi les activités programmées en 2017 s’articulent autour de :

– la restructuration et l’adaptation du personnel de l’ORTM au changement ;
– l’amélioration de la qualité des programmes Radio et Télévision
– le développement et la motivation des ressources humaines de l’ORTM ainsi que l’amélioration du cadre et des conditions de travail ;
– la conduite du projet de numérisation, d’équipement et d’archivage ;
– la poursuite des efforts entrepris dans le cadre d’une meilleure gestion de la Régie publicitaire de l’ORTM ;
– la poursuite du processus d’apurement des arriérés dus à l’ORTM par ses prestataires ;
– la poursuite du processus d’adoption d’une loi sur la redevance ;
– la réalisation du projet portail Web de l’ORTM ;
– l’amélioration de la gestion comptable et financière ;
– la maitrise des charges techniques et administratives ;
– le renforcement du contrôle interne avec la création récente d’un service de l’Audit ;
– la poursuite des efforts en vue de la construction d’un immeuble abritant la Radio et la Télévision à Kati ;
– la réhabilitation et l’équipement des stations des régions de Tombouctou, Gao et Kidal, ainsi que la construction des nouvelles stations de Ménaka et Taoudéni.

Mesdames, Messieurs les Administrateurs,
Le troisième document majeur sur lequel vous devez également vous prononcer est celui relatif au projet de grilles des programmes Radio et Télévision 2017.
L’année qui démarre enregistre de nombreuses innovations majeures dans les grilles.

A la télévision nationale : Le volume horaire hebdomadaire de diffusion passe de 126 heures à 140 heures, avec l’ouverture de l’antenne à 06 heures, et la fermeture à 02 heures. . L’accent est mis sur la promotion des langues nationales, avec l’apparition d’un journal en bamanan immédiatement après le journal télévisé en français de 20 heures.

La grille de cette année a la particularité de s’ouvrir au monde extérieur avec l’Anglais et l’Arabe qui sont diffusés samedi et rediffusés dimanche .La grille TV de cette année consacre également un approfondissement des débats y compris les débats contradictoires, et prend en compte les préoccupations des populations à travers de nouvelles émissions qui confèrent à l’ORTM son statut de télévision de proximité. Ces émissions sont en général des programmes de sensibilisation, de citoyenneté et de solidarité. On retiendra à ce niveau l’émission tournante «Maliba, Images et Réalités» qui sera produite dans toutes les régions. Elles permettront, par leur forme, de répondre au rôle premier d’une télévision, c’est-à-dire produire et diffuser des programmes dans lesquels les citoyens se reconnaissent.
Des émissions mettant en exergue les réalisations infrastructurelles, socio-économiques ainsi que la décentralisation verront le jour. L’ORTM n’attendra pas non plus les heures de ses journaux pour informer les Maliennes et Maliens sur les évènements majeurs les concernant. Il sera leur principale source d’information.
La connaissance du Mali sera approfondie avec la relance des émissions y dédiées ainsi que la diffusion de toutes les images des biennales artistiques et culturelles depuis leur existence. Les enfants continueront à s’abreuver à la source des contes et légendes.
Des émissions seront aussi traduites en langage des signes pour les sourds-muets.
Notre télévision nationale sera aussi plus attractive avec de nouveaux habillages.

La deuxième chaîne de télévision TM2, elle, passe de 16 heures de diffusion par jour à 24 heures sur 24 heures, soit 168 heures par semaine.

S’agissant de la Radio nationale, elle passe de 18 heures de diffusion par jour à 24 heures sur 24, soit 168 heures par semaine. On y mettra beaucoup l’accent sur les émissions interactives et la rediffusion de certains programmes appréciés du public.

A la Radio rurale on innove cette année par la création d’une émission Poï Kan Poï délocalisée de même que l’institution d’une Nuit de la Radio Rurale ; les stations régionales, maintiennent leur durée de diffusion, c’est-à-dire de 06 heures à 23 heures, tandis que les grilles demeurent inchangées.

A la chaîne II, le Forum des communes, sera un espace d’échange et de dialogue en direct entre élus et citoyens sur la conduite de la chose publique ;

Au cours de cette année 2017, les grilles radio et télé mettront l’accent sur les sujets majeurs qui intéressent la nation malienne, que l’on soit malien de l’intérieur ou de l’extérieur et autour desquels il faut une véritable mobilisation sociale : la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation Nationale issu du processus d’Alger, la Conférence d’Entente Nationale, la Révision Constitutionnelle. Sur tous ces sujets l’engagement sans faille et le professionnalisme de l’ORTM seront d’un apport déterminant.

Ces grilles reflètent également la volonté de répondre aux préoccupations de tous nos publics en restant à leur écoute, car comme on dit à l’ORTM Pour le Mali et pour l’ORTM, chacun compte». Il me plaît de saluer à ce propos l’ouverture d’une boîte email ou toutes les contributions sont attendues pour améliorer nos programmes :
[email protected]

Mesdames, Messieurs les Administrateurs,
L’ORTM, qui vient de réussir avec brio la couverture médiatique du Sommet Afrique – France que notre pays a abrité les 13 et 14 Janvier 2017 en tant que télédiffuseur hôte, conforte ainsi sa présence sur la scène médiatique, et gagne progressivement en estime auprès du public.

Au regard de ces brillants résultats je m’en voudrais si je n’adressais pas mes vives félicitations à la direction et au personnel de l’ORTM, et l’exhorter à persévérer dans ce sens. Cette réussite doit s’inscrire dans la durée.

Ces félicitations sont un appel à faire plus, à faire mieux. Un appel à tous les travailleurs de l’ORTM pour dire qu’en ma qualité, de président du Conseil d’Administration, je reste constamment à leur écoute pour l’amélioration de leurs conditions de travail, pour un outil de travail performant dans un environnement concurrentiel où il faut être solidaire dans l’effort et équitable dans la reconnaissance et la récompense du mérite. Tout est possible dans le dialogue et la responsabilité.
Quant à vous les administrateurs, je voudrais vous remercier de votre présence effective mais également de votre constante disponibilité. Je reste persuadé que vous ferez, comme à l’accoutumé, des propositions et suggestions pertinentes pour hisser l’ORTM à la hauteur des attentes de ses usagers.

Sur ce je déclare ouverts les travaux des38èmeet 39ème sessions ordinaires du conseil d’administration de l’Office de Radio et Télévision du Mali (ORTM).

Je vous remercie.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct