Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

12è édition du forum des peuples à Ouelessébougou : des thèmes d’actualité débattus en contrepoint au 27è sommet Afrique-France

C’est la ville de Ouelessébougou, située à 85 km au sud de Bamako qui a abrité du 7 au 8 janvier 2017, la 12è édition du Forum des peuples organisé par la Coalition des alternatives africaines dette et développement (CAD-Mali). Présidée  par le sous-prefet de Ouelessebougou, Modibo Diarra, la cérémonie d’ouverture du forum a enregistré la présence du nouveau maire Yaya Samaké, le chef de village et autres autorités locales ainsi que des coordinateurs du CAD-Mali.

ouelessebougou koulikoro vllage mali

Le Forum des peuples est une initiative  de la CAD-Mali organisée, habituellement en contrepoint du sommet du G8 et du G20, appelés encore “sommets des superpuissances”.

Comme son nom l’indique, le Forum des peuples, depuis 2006, mobilise les masses populaires de différents pays et fait remonter leurs préoccupations aux gouvernants et décideurs.

L’édition de Ouelessébougou a mobilisé plus de 500 représentants des mouvements sociaux africains et internationaux. Les participants sont venus du Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Maroc, Mauritanie, Niger, RDC, Sénégal, Togo et de l’Occident pour partager leurs expériences et proposer des alternatives aux problèmes auxquels les masses ouvrières et paysannes sont confrontés en Afrique et de par le monde.

La 12è édition du Forum des peuples, selon ses initiateurs, est organisée en contrepoint au sommet Afrique-France prévu les 13 et 14 janvier prochains à Bamako.

Les thèmes cette édition portent sur des problématiques qui constituent des préoccupations majeures mondiales. Il s’agit entre autres des  questions  de la Françafrique et les accords de libre échanges;  la sécurité et la paix en Afrique; des questions migratoires. S’y ajoutent les problématiques de la monnaie, l’industrialisation de l’Afrique, le néocolonialisme, le financement des services sociaux de bases etc.

Ces thèmes ont été débattus par des conférenciers  maliens et   étrangers à travers des symposiums, des conférences populaires paysannes, des ateliers et conférences-plénières.

La présente édition, selon le président du CAD-Mali, se veut un sommet  alternatif citoyen Afrique-France et dont l’objectif est de contribuer à la réflexion sur les problématiques qui impactent le développement durable de l’Afrique. Aussi, il s’agit à travers ce forum de faire des propositions alternatives sur des préoccupations mondiales telles que la dette, les accords de partenariat, la sécurité, l’immigration, les ressources naturelles, l’agriculture, le foncier,  l’emploi jeune.

Les recommandations issues de cette 12è édition seront remises aux responsables du 27è sommet Afrique-France en guise de contribution.

A noter que la Françafrique fait très souvent l’objet de critiques acerbes au motif qu’elle met  au second plan les vraies préoccupations des peuples.

“Cinquante ans après la fin de la colonisation, les relations Franco- africaines ne doivent pas se limiter aux simples clauses de style, aux formules diplomatiques, moins encore à une subordination néocolonialisme. Ce sommet doit donner l’occasion de formuler des revendications concrètes sur les questions de droits humains, de coopération militaire, de migrations, de développement durable”, a affirmé le président de CAD-Mali, Issa Kamissoko.

Avec le slogan ” les peuples du sud exigent des alternatives pour un nouveau partenariat économique, social et sécuritaire entre la France et les Etats africains”, ce 12è forum des peuples se présente comme un espace d’interpellation des dirigeants de la France et d’Afrique, afin qu’ils prennent des décisions qui répondent mieux aux aspirations de nos peuples et surtout des “pauvres” (masses paysannes et ouvrières).

Le chef de village, le maire et le sous-préfet ont exprimé leur satisfaction quant au choix de Ouelessebougou pour la tenue du 12è forum des peuples ou forum des “pauvres”.

Si pour le chef de village il permet de donner une belle image à la Commune de Ouelessébougou, le sous-préfet a estimé qu’il permet d’apporter des éclairages aux paysans, éleveurs, commerçants et artisans sur le partenariat entre la France et l’Afrique. C’est aussi, a-t-il ajouté, une occasion en or pour les populations rurales d’apporter leurs propositions à la construction du Mali et de l’Afrique.

Ce 12è forum des peuples, comme les précédents,  a été marqué par des expositions-ventes des produits locaux ( marché des peuples) et des prestations culturelles.

Abou Berthé

 

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct