Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

100 jours d’AIM à la Primature: pensée pour le campement Kangaba

41 jours après l’attaque traitresse dirigée contre le campement Kangaba situé aux confins de Missabougou et à 100 jours de son avènement à la Primature, Abdoulaye Idrissa Maiga a témoigné, samedi dernier, la sympathie et la solidarité du Président IBK, du gouvernement et par-delà celles de tous les Maliens aux promoteurs de cet hôtel, victime de la barbarie et de la terreur des fous de dieu, le 18 juin dernier. Ainsi, le Premier ministre accompagné de membres du gouvernement y a offert à la presse un cocktail de l’amitié.

abdoulaye idrissa maiga premier ministre malien declaration politique generale gouvernement assemblee nationale dpg pm

Le Premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga et sa délégation ont été accueillis par Mariane Montaut et ses collaborateurs au campement Kangaba ce samedi, dans un cadre hautement symbolique, témoignant l’expression de la solidarité entre toutes les personnes de bonne volonté éprises de fraternité et de paix.
S’inscrivant dans le cadre de ses 100 jours à la Primature, AIM a voulu marquer par cette solidarité, un grand coup contre les partisans de la terreur, mais en faveur de la solidarité et de la fraternité des peuples.
Ce réceptif, qui en proie sous le coup du terrorisme, depuis son attaque sanglante en juin dernier, avait plus que jamais besoin d’une action de cette envergure, en plus du refus de ses promoteurs d’abdiquer face à la terreur.
« J’ai voulu marquer mes 100 jours à la tête du gouvernement par cette visite pour exprimer le soutien constant du président de la République, du gouvernement et de l’ensemble du Mali à Mariane Montaut et Hervé Depardieu qui ont adopté le Mali », s’est adressé Abdoulaye Idrissa Maiga.
Sans vouloir rentrer dans les détails de ses 100 jours à la Primature pour la conduite de l’action gouvernementale en ses moments difficiles de l’histoire de notre pays, le PM a réaffirmé l’engagement du Mali et de ses gouvernants en faveur de la justice, la sécurité et le bien-être de l’ensemble des Maliens. Il a surtout invité à la fraternité et à la solidarité du peuple malien enfin de triompher sur les entreprises du terrorisme.
Le geste et l’appel étaient de nature à encourager les promoteurs du campement Kangaba, Mariane Montaut et Hervé Depardieu, dans leur conviction de ne jamais abdiquer face à la barbarie.
«Malgré les dommages considérables que le campement a subis et les pressions de toutes parts leur suggérant de quitter le Mali, à cause de l’insécurité, Mariane et Hervé ont refusé de baisser les bras. Plus que jamais, ils ont exprimé leur volonté à poursuivre leurs activités: hôtellerie, ateliers de menuiserie métallique et sur bois, culture et sérigraphie dont les produits sont exposés dans un show-room au sein du campement ainsi qu’à l’atelier Niaréla rue 420 », s’est réjoui le PM.
Mariane a indiqué clairement qu’elle portait le Mali dans son cœur, les dommages subis sont loin de ruiner leurs ambitions.
«L’attaque dont le campement a été victime, aussi dommageable que cela puisse être, est loin de ruiner nos ambitions, et ne fait que donner encore plus de sens à nos objectifs et renforcer notre détermination, pour le meilleur et pour le pire, nous resterons attachés à notre pays d’adoption, le Mali », a affirmé Mariane Montaut.
Chahana Takiou, président du Groupement patronal de la presse, au nom de l’ensemble des organisations et de la presse de notre pays, a salué cette initiative du PM avant d’exprimer la solidarité des médias à l’endroit des efforts du gouvernement.
« La presse par essence est contre l’injustice, nous sommes avec le droit, avec la justice. Dans ce combat, Monsieur le PM, nous sommes avec vous », s’est-il adressé à l’assistance.
Pour rappel, Marianes Montaut, créatrice de textile, arrivée au Mali depuis 1998, est fondatrice de l’atelier Niaréla rue 420.
Quant à Hervé Depardieu, il est attaché au Mali depuis plus de 25 ans et s’est spécialisé dans la fabrique des instruments de musique traditionnels mandingue.
Ils ont en partage une passion obsessionnelle pour le Mali devenu leur pays d’adoption. Au forceps, sur fonds propres, ils ont créé, il y a dix ans exactement, le campement Kangaba à une quinzaine de km à l’est de Bamako, sur la route de Ségou.
Écologistes dans l’âme, Mariane et Hervé sont des militants de la protection de la sauvegarde de l’environnement. Ainsi, au fil du temps, ils ont réussi à transformer ce site complément dénudé au départ, en un lieu remarquable de détente, un parc verdoyant de loisir sur 20 hectares où la convivialité a un sens.
Grâce aux installations fonctionnelles du campement Kangaba, plusieurs entreprises, organisations, associations, institutions publiques maliennes y tenaient régulièrement leurs séminaires et autres sessions de travail.
Le campement et l’atelier emploient 130 personnes et font travailler de nombreux sous-traitants dont les activités, basées essentiellement sur la transformation des matières premières locales, constituent des sources de revenus appréciables pour les populations locales.
C’est dans cette aventure que le 18 juin 2017, des assaillants ont pris d’assaut le campement Kangaba faisant cinq morts et des dégâts considérables envoisinant 30 millions de francs CFA.

Par Sidi Dao

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct