Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

10 décembre : journée du détenu : Pour une amélioration de la chaine pénale

La journée du détenu sera célébrée le samedi 10 décembre 2022. Cette Journée, s’inscrit dans le cadre de l’humanisation de la prison, la promotion de la préparation de la réinsertion sociale et le respect des droits des détenus. Elle est l’occasion de nous pencher sur les conditions de vie et de détention des prisonniers à la Maison centrale de Bamako.

 

Construit pour 400 personnes, la Maison centrale d’arrêt de Bamako est la seule prison pour sexe masculin. A la MCA, le maitre mot, c’est : le surpeuplement. La maison centrale héberge plus de 2500 pensionnaires qui vivent dans les conditions très difficiles. Si des prisonniers ont pu être jugés et condamnés, certains attendent leur sort depuis des années. Malgré l’expiration du délai de détention provisoire, des prisonniers  y croupissent en attendant que Dieu fasse en sorte qu’un Procureur décide de leur rendre visite et de savoir qu’ils sont détenus hors délai.

Dans le cadre de l’humanisation des prisons, un certain nombre de prisonniers  ont été transférés à Kenieroba à 80 km de Bamako. « Si Kenieroba n’avait pas existé, les conséquences du surpeuplement de la MCA allait être catastrophique », affirme un surveillant de prison. Et d’ajouter qu’en plus de cette mesure de transfèrement, les Grâces présidentielles ont aussi impactés sur le nombre croissant des prisonniers à « Bamako-coura ». 

Il faut dire que l’humanisation des lieux de détention, passe également par la réinsertion socioprofessionnelle du détenu.

M.K.

SourceArc en Ciel

Leave a Reply

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct